52e cours - BROSSARD Simon

Parlant « théâtre », Simon Brossard, de Saint-Lambert, devenu ensuite avocat, puis juge, était l'excellent interprète de Toine dans le Malade Imaginaire. Nous étions en 8e ou 9e, pas plus. Question: y a-t-il un 'Toine' dans le Malade Imaginaire ? Pas vraiment, mais c'était encore l'époque où les rôles féminins étaient confiés à des gars. Sauf si un personnage pouvait être « masculinisé »... L'outrecuidante servante Toinette pouvait devenir un serviteur tout aussi drôle et s'appeler Toine sans trop trahir Molière qui nous a aussi donné Scapin! Gilles Favreau courriel 19 décembre 2012.

Parlant « musique », j'étais très impressionné par le remarquable talent de Simon Brossard. À l'orgue, par ses prouesses lors des Sept paroles du Christ de Théodore Dubois : voir Chorale sur la page musique. Mais aussi par ses talents d'improvisateur et d'oreille. Il savait brasser les pianos de la salle de musique par ses boogie-woogie endiablés ou par ses Brahms enflammés. Robert Derome 27 décembre 2012.

 

Dans sa chronique bi-mensuelle dans “Le Canada Français”, l’abbé Jean-Louis Mailloux fait son rapport, dans l’édition du jeudi 16 mars 1961, du “Mois des Arts” au Séminaire. Simon Brossard (52e) est le présentateur. Christian Caillé (53e), Pierre Archambault (51e) et Pierre Tardif (53e?) relatent leurs activités de théâtre au camp des arts du Mont Orford. Jacques Rajotte (51e) parle du camp de cinéma à Saint-Donat. Claude Fabien (51e), titulaire d'une bourse du Conseil des arts du Canada, fait rapport de son expérience au festival Shakespeare de Stratford. Les organistes ont fait un séjour à Saint-Benoît-du-Lac. Une exposition de livres et disques s'est déroulée au parloir. Les élèves de 3e (51e) et 4e (50e) ont joué «Ouragan sur le Caine», sans tréteaux, entourés des spectateurs. Enfin, les JMC ont présenté l'orchestre de chambre Paul Kuentz de Paris. Jacques Camerlain courriel 21 février 2013.

 

Voir également les pages Cinéma et L'Aiglon.