Album du 57e cours - DESMARAIS Mario

NDA

Comme dans les domaines où je travaille, surtout doublage, narration et annonces publicitaires, on ne nous demande jamais de CV, je suis retourné sur mes pas pour faire un survol de ces quelques quarante années, depuis 1971, année de ma sortie de l'École Nationale de Théâtre. Pas exhaustif, mais assez près de la réalité. Back to the future !

Juin 1968: Baccalauréat ès Arts. Séminaire de Saint-Jean
Juin 1971:  Finissant de l'École Nationale de Théâtre.

- Téléthéâtres, dont « Les Semelles de vent » [réalisation: Paul Blouin] (1972) et « Un simple soldat » (1973); téléromans entre 1973 et 1977,  « Avec le temps » (1975) au « Temps d'une paix » (1984), en passant par « La petite semaine », « Les Forges de Saint-Maurice » et « Quelle famille! »; plusieurs émissions pour enfants (Alexandre et le Roi, Les carnets du Major Plum pudding, Les contes du tsar...) dont la série « Les Chiboukis » (43 épisodes) de 1972 à 1975.

- À cette époque participation à de nombreuses dramatiques à la radio FM de Radio-Canada durant l'époque faste du théâtre radiophonique: 1972 à 1976. Réalisations entre autres, de Roger Citerne, de Jean-Pierre Saulnier  et d'Ollivier Mercier-Gouin.

- Côté théâtre, quelques pièces plus marquantes, dont « Andromaque » de Racine dans deux productions différentes: celle du Théâtre de Quat'sous (Pylade) mise en scène d'André Brassard 1974, et celle du Centre National des Arts (Oreste) mise en scène de Jean Salvy 1974; « Un otage » de Brendan Behan, au Rideau-Vert (rôle-titre) mise en scène de Danièle J.  Suissa, 1978; Dorante dans « Le jeu de l'amour et du hasard »  de Marivaux, mise en scène de François Cartier, à la Poudrière 1979; « Les Sunshine Boys »  1985 de Neil Simon, au Théâtre des Variétés, avec Gilles Latulippe; « Quelle famille » au théâtre d'été de Marieville en 1991, mise en scène de François Cartier.

- Depuis 1980, c'est surtout le côté micro qui l'emporte: doublage de nombreuses séries télévisées (« Upstairs Downstairs [Maîtres et valets] rôle de James) (« Hulk » [rôle de David Banner], « Trapper John MD » [rôle de Gonzo}, « Crimes en solde » (Adderlly [rôle-titre]), « De Grassi », « Salle des nouvelles » (Electronic News Gathering), « Neon Rider » [rôle principal], « Les Simpson » [le principal d'école Skinner]) et versions de nombreux films tant pour la télévision  que le cinéma dont le Génie dans « Aladdin », Buzz Lightyear dans « Toy Story » et Harrisson Ford à sept reprises depuis 1999.

- Depuis 1992, direction de plateau en doublage pour la plupart des maisons de doublage. Astral, Multidub, Cinélume, Sonolab, Covitec, Technicolor.

- Adaptation de films en doublage depuis avril 1996: 123 longs métrages tant pour les salles que pour la vidéo. Et des séries télévisées, dont les 20 épisodes de « Charlie Jade ».

- Professeur de doublage pour « Parlimage », en 1995 et 1996: trois sessions.

- Et au Conservatoire d'art dramatique de 1997 à 1999.

- Innombrables voix hors-champ et annonces radios, en publicité, depuis 1982.

- Nombreuses narrations originales, dont les séries « Profession: écrivain » (13 épisodes) et « Omniscience » (132 épisodes), diffusées à Radio-Québec. 1988 à 1993.

De septembre 2005 à octobre 2010, la voix officielle de la chaîne spécialisée Cinépop. Toutes les bandes-annonces, promos et publicités, près de trois mille au total.

Et des séries en surimpression vocale dont « Bizarre ou quoi? » animée par William Shatner. Et la série « Histoires de crimes » deux séries actuellement à l’affiche.

------

Papa de deux filles, et quatre fois grand-père.

Et qu'en est-il du doublage qui m'accapare presque entièrement depuis tant  d’années?

Voici ce que j’ai écrit en guise d’introduction à mes cours de doublage :

Dans le mot doublage, on trouve le mot « double ». Le dictionnaire donne entre autres à « double » le sens de « Le double d'une personne: quelqu'un qui lui ressemble, qui la reflète, qui est en pleine communion avec elle. » Tout est là. Un comédien qui double doit tenter d'être l'alter ego du comédien qu'il double. Il doit s'ajuster à son jeu, à son niveau d'émotion, il doit le suivre comme son ombre, copier ses tics, avoir des éclats où l'autre en a, respirer comme lui, être à son diapason.

Est-ce à dire que le doublage n'est qu'un art d'imitation? Loin de là, car s'il ne s'agit pas de création, il s'agit bel et bien de re-création, et souvent c'est plus difficile que l'original. En effet, que de fois ne nous sommes-nous pas dit en studio devant une scène particulièrement difficile, grande émotion ou jeu au rythme endiablé, qu'il avait dû être beaucoup plus facile de tourner la scène, que de devoir la "re-tourner" sans l'image, avec toutes les contraintes énoncées plus haut. Quand on réussit à trouver sa liberté à travers et malgré ces contraintes, on atteint l'essence de ce que l'on cherche en doublage: l'effacement.

L'effacement, c'est à dire s'effacer devant l'autre. C'est pourquoi les comédiens qui oeuvrent dans ce domaine ne doivent pas s'attendre à trouver là, reconnaissance auprès du public ou popularité. Car idéalement les spectateurs ne devraient pas s'apercevoir que le film qu'ils regardent est un doublage. Quand le texte est bon, quand le jeu s'accorde à celui de l'original, quand la prise de son et le mixage sont bons, quand tous ces éléments sont réunis, on atteint parfois ce but.

------

Je vous laisse une façon de prendre connaissance de mon parcours, du moins en doublage, ainsi que celui de ma conjointe (Lisette Dufour) et de ma fille (Camille Cyr-Desmarais) en allant sur le site Doublage Québec :

Si cet hyperlien direct ne fonctionne pas, utiliser ce chemin :

1. Aller sur le site : http ://www.doublage.qc.ca/
2. Choisir l’onglet « Doublage »
3. Puis « Casting »
4. Puis « Films »
5. Puis « Faites une recherche par personne »
6. Cocher : Acteurs-doubleurs. Adaptateurs. Directeurs.
7. Taper « Mario Desmarais » dans la case blanche
8. Puis cliquer « Rechercher ».

Faire de même avec « Lisette Dufour », c’est ma blonde :

Faire de même avec « Camille Cyr-Desmarais », c’est ma fille cadette.

Ça vous donnera une petite idée de ce qui m’occupe le plus depuis plus de trente-cinq ans. Cependant ce site n’existe que depuis une quinzaine d’années et ne couvre donc que cette période.

Quant à ma fille aînée, Roxane, elle donne des cours privés à domiciile de dressage de chiens. Et elle est très bonne. Avis aux intéressés. Cliquez ici pour accéder à son site internet.

Commercial de Harvey's, Mario et sa fille Camille.

 

Doublage Québec