Album du 57e cours - L'ÉCUYER Pierre


Carmen Bellerose et Pierre Lécuyer

1961-8a07

Au plan professionnel, mon parcours de vie depuis le collège s’est joué principalement dans le domaine des relations de travail. Avec un Baccalauréat en Économie et une Maîtrise en Relations industrielles, j’ai d’abord travaillé comme analyste en rémunération et conseiller en relations de travail au sein du secteur privé, puis comme directeur de recherche au Centre de recherche et de statistiques sur le marché du travail du Québec. Depuis plus de 20 ans maintenant, j’interviens comme conciliateur-médiateur au sein des entreprises et des organisations québécoises afin d’aider au règlement ou à la prévention des conflits patronaux-syndicaux. La retraite est prévue en fin 2012.

Carmen Bellerose (58e cours) et moi avons fêté le 19 mai dernier notre 40e anniversaire de mariage. De cette union sont nés trois enfants remarquables … cela va de soi. Mais la suite reste à préciser. Il en va de même de nos projets de retraite. Voyages, activités culturelles, bridge et bénévolat sont envisagés.

Autres Photos.
Autres photos page 57e.

Pierre L'Écuyer, « Tribune libre : La fatalité d'être tortue »,
L'Aiglon, Février 1967, vol. 9, no 4, p. 2.

Cher Aladin [à Pierre L'Écuyer],
J'ai souvent rencontré ce pseudonyme dans les Aiglons en me demandant de qui il pouvait bien s'agir!? Un vieux numéro, de janvier 1963, semble fournir la clé de l'énigme en t'identifiant... Était-ce bien toi qui te cachait sous ce pseudonyme? Et pourquoi?
Robert Derome courriel 25 janvier 2013.

Bonsoir Robert,
Et bien oui, c'est moi. Mais tout cela est si vieux et j'étais bien jeune à l'époque. L'usage d'un pseudonyme se faisait assez couramment alors et cela me laissait quelque latitude pour traiter des sujets que les étudiants souhaitaient aborder. Tel qu'en fait état le numéro de janvier 63, cette chronique se voulait l'expression des préoccupations des plus jeunes. Merci de t'y être intéressé.
Pierre L'Écuyer courriel 26 janvier 2013.