Tempus Fugit...! - Extraits du Prospectus de 1962

AUTRES PHOTOS : ALBUM OU DOSSIER.

Nous semblons venir de loin. Mais avant nous, l’abbé Brault, déjà cité, note ceci au sujet du début des années 1950 : « Vu les exigences nouvelles et le nombre croissant d'élèves, le personnel s'est accru sensiblement. Aujourd'hui, de nombreux laïcs sillonnent les corridors : certains sont responsables d'une matière secondaire, d'autres sont bel et bien titulaires, ce qui autrefois aurait été considéré comme un haut sacrilège. [...] Depuis quelques années, on peut même apercevoir des jeunes filles dans les mêmes corridors - sacrilège encore plus grand si possible ! Mais ce sont des Oblates de Marie, des religieuses sous apparences laïques, qui rendent des services inappréciables partout dans la maison (p. 38-39). »