58e cours - CAMERLAIN Jacques

Quant à mes activités parascolaires, j’estime qu’elles m’ont pris beaucoup de temps au Séminaire. C’était cependant une période pleine d’effervescence pour moi. Toutes ces occupations extrêmement variées, en plus des études “sérieuses”, ont subtilement contribué à ma formation et m’ont conduit à occuper des postes de responsabilité dans le monde des communications. Pas mal après tout. J’ai aussi quelques coupures de L’Aiglon dans la période où j’ai été Président de la radio collégiale (CSJR). Je me souviens aussi, en 2e Arts, d’avoir “dirigé” les chants religieux, dans la chapelle des grands, où Robert Derome officiait souvent à l’orgue, pour notre grand plaisir. Quelle époque !

Mai 1963. Salle des Petits.
Présentation d’un spectacle ? Possible.
Archives Jacques Camerlain 31 janvier 2013.

 

Novembre 1963. Salle des Petits.
Récitation d’un poème ?
Présentation d’un spectacle ?
Aucune idée.
Archives Jacques Camerlain. 31 janvier 2013.



1 – Maurice Gibeau (extrême-gauche), Pierre Légaré, Jacques Camerlain,
Marie L’Écuyer, Sonia Lacasse, Janine Carreau, Claudine Grégoire (à l’arrière).



2 – Luc Guérin et Laval Perrault (2 soldats, à l’arrière-plan), Jacques Archambault,
Alain Lavoie, Jean-Pierre Beauchemin, Robert Verge, Janine Carreau,
Pierre Légaré et Jacques Camerlain.

Camp de cinéma en 1966 dans les Laurentides sous la direction de Léo BONNEVILLE.
À gauche, Jacques CAMERLAIN.
À droite, Nicole VAILLANCOURT, étudiante à Marguerite-Bourgeoys.
Archives Robert Derome.

Voir plusieurs articles dans L'Aiglon.

Pour ce qui est de la question au sujet du baccalauréat, je l’ai en effet obtenu en 1969. Étais-je parmi les derniers de cette époque? Je l’imagine aisément puisque j’ai fini mon cours dans une institution transformée en CEGEP la même année, l’Externat classique de Longueuil devenu le CEGEP Édouard-Montpetit. Jacques Camerlain courriel 11 décembre 2012.

 

En 1966, l’abbé René Perron m’avait demandé de m’impliquer dans l’animation de la troupe scoute du Séminaire, avec Michel Beaudin et Michel Lacoste. Je n’avais jamais été dans les scouts dans mes premières années du Séminaire mais ces deux joyeux lurons ont accepté de me faire une grande place dans la troupe scoute. Ci-joint une photo avec mes deux complices de l’époque, Michel Lacoste et Michel Beaudin, chez ce dernier, à Napierville, le jour de ma promesse scoute, le 26 novembre 1966.
La photo ne traduit pas le plaisir que nous avons eu ensemble à nous occuper des Scouts. Ça manque de sourires. J’étais aussi avec eux durant cette année pour travailler avec les scouts un peu plus vieux (14 à 17 ans), uniformes à chemises rouges. La troupe des “14 à 17 ans” s’appelait “les Pionniers”.

J’ai retrouvé cette photo du camp scout de l’été 1967, qui présente l’équipe responsable de la troupe du Séminaire: Louis (?) Lemieux, Yves L’Écuyer (57e cours), Jacques Camerlain (58e cours), Michel Beaudin (57e cours), Michel Lacoste (58e cours) et Luc (?) Granger (60e cours ??).



Je te joins aussi une photo de la chapelle construite dans les bois, par nous, sous la direction de Michel Lacoste (58e cours), avant l’arrivée des jeunes.

Sur le web

- Canal Évasion - MusiMax -

Ainsi que plusieurs références sur erudit.org.