Théâtre

1957-58 — Année théâtrale

L’Annuaire 1957-58 du Séminaire raconte, dans ses éphémérides (non signées), que les étudiants de Syntaxe Spéciale (52e cours) ont présenté, le 9 novembre 1957, un sketch intitulé “Pervenche”.  On y retrouvait les “jeunes acteurs” Denis Viens, Philippe Laferrière, Jacques Chabot et Michel Sévigny, ainsi que René Beauchamp (qui y figurait dans la tête d’un âne!). 
 
Aussi, ce soir-là. un poème choral intitulé “Orens l’Orpailleur, ou l’homme qui, par vengeance, détourna la Garonne”.  Les récitants étaient Guy Dufort, Robert Provost, Léopold Marcil, Yvan Bussières et Serge Fortin, sans oublier Simon Brossard, tous du 52e cours, alors en Méthode. 
 
La soirée se termina par une troisième pièce “Huon de Bordeaux”, de Cl. Peignot.  Y figuraient des élèves de plusieurs niveaux supérieurs:  Yves Alexandre, Pierre Stewart, Pierre Trahan, Clément Page, Robert Nolin, Jean-Marie et Claude Gingras, Pierre Granger, Benoît Lauzière, Jacques Brunelle, Guy Cadieux, Jean Beaubien, Jacques Meunier, Guy Landry, André Montpetit, André Hébert, Jean-Hugues Trudeau, Yves Paquette, Pierre Demers, Gilles Bellerose, Jean Laperrière, Yvon Guérette, André Bouchard et Pierre Giroux.  Restait-il des spectateurs dans la salle pour cette soirée? Les artistes étaient dirigés par les abbés Perron, Girard et Touchette. 
 
Autre soirée de théâtre au Séminaire:  Le 28 novembre 1957, les étudiants de Rhétorique (49e cours) présentaient “L’Avare” de Molière, mettant en vedette:  Yvon Guérette (Harpagon), Hervé Bachand (Cléante), André Tremblay (Élise), Émile Berleur (Valère), Ghislain Gauthier (Marianne), Robert Beaulieu (Anselme), Réal Desranleau (Frosine), Roland Chagnon (Maître Simon), Jacques Lange (Maître Jacques), Jacques Benoît (La Flèche), Yvon Robert (Brindavoine), Roland Fortin (La Merluche) et Florian Thomas (Le Commissaire).  Direction artistique: Germain Brillon.
 
On sait aussi, sans détails malheureusement, que les élèves de Versification (51e cours) ont présenté la pièce “La Quête des hommes”, de Olivier Hussenot, le 20 décembre 1957
 
Et puis, le 20 mars 1958, les “Humanistes” présentent la pièce “Cyrano de Bergerac”, d’Edmond Rostand, avec les comédiens Gilles Bellerose (Cyrano), Jean-Hugues Trudeau (Roxane), Pierre Trahan (Christian), Claude Gingras (de Guiche), Guy Duranceau (Ragueneau), Yves Alexandre (Le Bret), Yvon Marcil (de Castel-Jaloux), Clément Page (Cuigy), Fernand Léveillée (Montfleury), André Montpetit (de Valvert), André Leblanc (Lignière), Maurice Barbeau (le capucin), André Brais (un fâcheux), Michel Chartier (un cadet).  Souffleurs: André Brosseau, Pierre Dulude.  Maquillage: André Bachand. Décor: André Tremblay et son équipe, sous la direction de l’abbé Guy Touchette. Direction générale: l’abbé Perron et l’abbé Louis-Philippe Létourneau. 
 
Enfin, à part quelques courtes pièces qui seront présentées le 26 mai 1958 par les élèves de Méthode (52e cours), soit “La Madone de Venise”, “Le Poisson-Fée” et “C’était l’histoire...”, la pièce “Le pauvre sous l’escalier”, de Henri Ghéon, fut présentée le 8 mai 1958, en présence de l’évêque du diocèse, Mgr Coderre, avec les comédiens suivants:  Pierre Stewart (Le pauvre), Claude Fabien (Émilie), Yvon Guérette (Euphémien), Réal Desranleau (Sophie), Yves Paquette (Le portier), Luc Racicot (Palmyre), Jean-Pierre Camerlain (Hippolyte), André Demers (Chrysologue), André Montpetit (Junipère), Michel Boivin (esclave), Guy Monette (Numa), Clément Page (Cléon), Jean-Hugues Trudeau (Augustule), Jean-Marie Gingras (colporteur), Gilles Desjardins (pâtissier), Yvon Marcil (marchand), Jacques Rajotte (porteur de vins), Richard Philie (fleuriste), Jean-Pierre Hurlet (L’Empereur). Direction dramatique: abbé René Perron. Direction artistique: abbé Guy Touchette. 
 

Voilà donc le résumé de la saison théâtrale du Séminaire en 1957-58. 

Jacques Camerlain courriel 11 mars 2013.