Théâtre

24 novembre 1960, 52e cours, Le malade imaginaire, Molière.

Album papier du 52e cours, détail de la p. 26.

J’ai demandé à mon frère Gilles Camerlain (52e) d’identifier les protagonistes.

De gauche à droite, rangée du bas :
Yvan Bussières, Pierre Tétreault, Louis-Pierre Sédillot, Donald O’Meara, Gilles Camerlain et Robert LaRue.

Rangée du haut :
Léopold Marcil, Jacques Chabot, abbé Louis-Philippe Létourneau, Robert Saint-Onge,
Jules Roy, Simon Brossard, Guy Dufort et Robert Provost.

Jacques Camerlain courriel 20 février 2013.

 

Ci-joint un extrait de l’article de l’abbé Jean-Louis Mailloux, paru dans Le Canada français du jeudi 1er décembre 1960. C’est le jeudi 24 novembre 1960 que les étudiants de 2e Arts du Séminaire ont présenté la pièce “Le malade imaginaire”, de Molière, pièce dans laquelle tous les rôles féminins avaient été “masculinisés”. Cette pièce mettait en vedette Jacques Chabot (Béline devenue Bélin), Gilles Camerlain (Louison devenue Louis), Jules Roy (Toinette devenue Ti-Toine), Guy Dufort (Argan), Simon Brossard (Béralde), Robert St-Onge (Thomas Diafoirus) ainsi que Yvan Bussières, Donald O’Meara, Robert LaRue et Louis-Pierre Sédillot, dans des rôles secondaires. Les décors avaient été réalisés sous la direction de l’abbé Roland Larose. Jacques Camerlain courriel 20 février 2013.

 


Parlant « théâtre », Simon Brossard (52e), de Saint-Lambert, devenu ensuite avocat, puis juge, était l'excellent interprète de Toine dans le Malade Imaginaire. Nous étions en 8e ou 9e, pas plus. Question : Y a-t-il un 'Toine' dans le Malade Imaginaire ? Pas vraiment, mais c'était encore l'époque où les rôles féminins étaient confiés à des gars. Sauf si un personnage pouvait être « masculinisé »... L'outrecuidante servante Toinette pouvait devenir un serviteur tout aussi drôle et s'appeler Toine sans trop trahir Molière qui nous a aussi donné Scapin ! Gilles Favreau courriel 19 décembre 2012.

Je t'ai déjà parlé de la pièce 'Le Malade Imaginaire' qui m'avait tant frappé. Je l'ai retrouvée dans ces extraits du Canada Français. Je veux donc corriger et compléter mes erreurs de mémoire : les personnages féminins avaient TOUS été transformés en personnages masculins. Dont Louison en Louis et Toinette en Ti-Toine. Toutefois, ce rôle qui m'avait tant fait rire était tenu par Jules Roy (le futur DG lui-même !). Et Argan, par Guy Dufort. Simon Brossard interprétait Béralde. L'ordinaire frère d'Argan. Comme l'auditorium n'existait pas encore, cette pièce avait été jouée sur des tréteaux, montés dans la salle. Gilles Favreau courriel 28 février 2013.