Informatique.

Marek Tomasik, Sometimes You Have To Be Open,
installation composée d'équipements informatiques recyclés
dans une pièce mesurant 5x4x4,5 m (16'x14'x15'),
Château teutonique
du 14e siècle à Świecie, Pologne.

En réponse à la question de JojoThePerfect, le 26 septembre 2014. - « Vous avez l’informatique dans vos intérêts. Est-ce que vous passez beaucoup de temps sur l’informatique ? »

Que ferait-on aujourd'hui sans ordinateur ?
Et pourtant, Platon, Galilée, Michelange, Mozart et Einstein n'en avaient pas !

Les recherches, au cours de mes études collégiales et universitaires, ont été faites sur les systèmes de classement de cette époque. Les fiches 3x5 pouces utilisées dans les catalogues des bibliothèques et archives. Et les notes, prises sur des fiches 5x8 pouces, afin de faciliter le traitement de ces données. Mes cours de méthodologie, au début de ma carrière de professeur universitaire, se basaient encore sur l'enseignement de ces techniques.

Les textes manuscrits, de mes travaux et publications, utilisaient le vrai couper coller sur papier. Ma thèse a été finalisée sur un appareil antédiluvien : la machine à écrire. Mon premier contact, avec l'informatique, fut la salle des machines où l'on préparait les cartes perforées pour nourrir de gros ordinateurs, dont les résultats imprimés n'avaient rien de rapide, ni de convivial, ni de design.

Mon premier ordinateur a été acquis au début des années 1980. Le Lisa de Apple, était alors le plus performant, et le plus cher sur le marché (20 fois le coût de mon ordinateur actuel), avec un « énorme » disque dur de 5 Meg ! La rédaction de textes, la compilation et le traitement des données s'en trouvaient grandement simplifiées et améliorées. Plusieurs publications et expositions y ont germé ainsi que dans mes autres MacIntosh de la marque à la pomme, que j'ai abandonnée en faveur du Windows plus compatible avec les ressources que j'utilisais.

À cette époque, la navigation internet était celle des ancêtres du WWW. Le courriel se faisait par Telnet, ainsi que, grande nouveauté, la recherche dans les catalogues des grandes bibliothèques nationales et universitaires. J'utilisais ces outils dans mes cours de méthodologie de la recherche. Sans oublier la « musique », lors de la connexion des modems 56k...!

Puis est apparu le Gopher, qui permettait de publier sur le web sans images, vite remplacé par le WWW et les navigateurs que nous connaissons maintenant.

Donc, oui ! J'ai passé beaucoup de temps à l'ordinateur. À toutes les étapes du processus intellectuel de l'histoire de l'art : recherche, traitement de données, de textes et d'images, rédaction, publication, enseignement, conférences, colloques, comité des usagers de l'informatique, sites web et tutti quanti ! Mon dos et mes yeux s'en ressentent toujours. Mais que d'heures heureuses j'y ai passées et j'y passe encore...

Autrefois, les murs des salles des châteaux étaient décorées d'oeuvres d'art précieuses : tapisseries, sculptures, tableaux, boiseries et toutes sortes de matériaux rares.

Quand verrons-nous davantage de châteaux préoccupés d'écologie et de recyclage, consacrer un de leurs cabinets de curiosités aux rebuts de l'informatique ?

Cette photographie de cette oeuvre ne fait-elle pas songer à une cathédrale ? Surtout, qu'elle orne une des pièces d'un château médiéval...!

 

Marek Tomasik, Sometimes You Have To Be Open, installation composée d'équipements informatiques recyclés dans une pièce mesurant 5x4x4,5 m (16'x14'x15'), Château teutonique du 14e siècle à Świecie, Pologne.

 

Avant l'informatique

Avec l'informatique

Recherche obligatoire dans chaque bibliothèque ou centre d'archives. Accès, en ligne, aux catalogues des bibliothèques du monde, à de nombreuses publications et documents d'archives numérisés.
Transcription manuelle des recherches. Manuscrits à retaper à la machine à écrire.

Automatisation immédiate par traitement de texte ou de base de données.

Photographie argentique noir et blanc, complexe, puis difficile impression en chambre noire. Art très délicat de réussir ses diapositives. Traitement complexe des images pour publication. Photographie numérique instantanée très simple. Publication immédiate en ligne. Accès direct à d'innombrables images d'oeuvres d'art.
Correspondances longues par écrit et par la poste. Consultation immédiate de collègues à travers le monde par courriel ou via des groupes sociaux professionnels.
Un incendie ou une inondation pouvait détruire rapidement un travail. L'absence de copie de secours peut détruire instantanément un travail.
On ne se préoccupait pas beaucoup d'écologie.

Reportage troublant :
Internet la pollution cachée.

 

Il ne faut cependant pas oublier que quantité de publications en histoire de l'art ont été faites bien avant l'utilisation généralisée de l'informatique...

 

web Robert DEROME