Œuvre d'art et histoire de l'art.

Cliquer sur la photo pour en savoir plus...

Savoir/connaître/découvrir « l'histoire de l’œuvre ».

C'est là, en effet, une des fonctions principales de l'histoire de l'art qui s'est donnée plusieurs outils pour y parvenir. Ces outils, on les appelle les « approches ou méthodes » (voir la page histoire de l'art). Elles sont multiples et puisent dans plusieurs autres disciplines des sciences humaines, telles que l'histoire et l'archéologie, ou la sociologie, par exemple. Il y a peut-être là quelques mots compliqués, tels que iconographie, sémiologie, etc. Pour simplifier, l'iconographie est l'étude de ce qui est représenté par une oeuvre d'art figuratif par rapport aux symboles, aux objets représentés, son commanditaire (le client de l'artiste), son époque, son interprétation, etc. La sémiologie s'intéresse aux signes et elle est surtout utilisée en art contemporain pour interpréter les oeuvres abstraites.

Un travail de détective.

L'historien de l'art est un peu comme un détective qui cherche à comprendre l'oeuvre à partir de quelques indices, une sorte de casse-tête, mais où il manquerait plusieurs morceaux perdus au cours de l'histoire. C'est pourquoi on étudie et photographie les oeuvres d'art sur le terrain, un peu à la manière d'un archéologie qui lui fouille la terre pour retrouver des vestiges plus anciens. Cette démarche se poursuit par la recherche dans les livres et les archives, bibliothèques et internet, auprès d'amis et collègues, pour faire des découvertes souvent étonnantes.

Comment choisir une oeuvre à étudier ?

On peut commencer à l'appliquer dès maintenant à ta situation. As-tu une oeuvre d'art que tu aimes particulièrement ? Que tu pourrais avoir mise comme fond d'écran à ton ordinateur ? Ou à ton mur dans ta chambre ? C'est déjà un départ important. Celui de ton attirance vers l'oeuvre. Et tu iras ainsi de découverte en découverte tout au long de ta formation, au cégep puis à l'université jusqu'au doctorat. Ta sensibilité et tes goûts sont la base de la sélection des objets d'études que tu entreprendras et qui définiront ta spécialité et la carrière que tu feras.

Un historien de l'art chevronné, chercheur à l'université ou dans un musée, est un professionnel qui définit lui-même ses objets d'études. Il est donc maître de ses choix et de ses horaires. On peut faire souvent de longues heures de travail, mais par passion et non par obligation. Et quand il faisait beau, on n'a aucun remord à aller jouer dehors, où on peut observer d'autres oeuvres d'art public ou d'architecture.

Laisse-toi aller à t'émerveiller devant les oeuvres d'art qui t'entourent ou que tu rencontres au gré de tes expériences. Elles sauront bien te choisir et susciter en toi des questionnements. Il faut, bien sûr, aller vers elles et visiter les lieux où elles se trouvent. Le contact avec la vraie oeuvre est toujours plus impressionnant que par une reproduction. Et, à notre grande surprise, on trouve souvent plein de choses nouvelles sur des oeuvres que l'on croyait être bien connues. Question de point de vue et de recherches qui sont reliées à toi, tes questionnements et tes goûts, qui ne manqueront pas d'éclairer toute oeuvre d'une nouvelle lumière inédite.

Voir aussi comment établir la fiche technique d'une oeuvre d'art...

 

web Robert DEROME