web Robert DEROME

 En présence des anges
Art religieux et dévotions populaires

©Professeur Robert Derome
Département d'histoire de l'art, Université du Québec à Montréal.


Les anges et les oeuvres d'art.

Les oeuvres présentées dans cette exposition proviennent d'une sélection faite à partir des collections des Hospitalières de Saint-Joseph de Montréal. Le choix des objets a orienté les thématiques présentées. La hiérarchie des anges est complexe et variée. L'exposition permet d'en explorer une partie significative grâce à l'apport d'oeuvres inconnues du public.

Les religions anciennes regroupaient les anges en quatre ou sept ordres. Le chiffre quatre représentait les points cardinaux ou la perfection. Le chiffre sept référait aux sept planètes connues par les scientifiques Babyloniens, aux sept immortels et aux sept mauvais esprits du zoroastrime, de même qu'aux sept sphères célestes du zoroastrisme et des gnostiques.

L'origine du mot ange

hébreu

mal'ak

grec

aggelos

latin

angelus

vieux français

angele, angle, angre

anglais

angel

français (XVIe siècle)

ange

La hiérarchie des anges utilisée par l'église catholique et plusieurs manuels récents d'angélologie est celle élaborée par le Pseudo-Denys au VIe siècle dans son traité De la hiérarchie céleste, entériné au XIIIe siècle par saint Thomas d'Aquin et Dante. Ils se divisent en trois groupes de trois, soit trois fois la trinité. Ils empruntent souvent leurs attributs aux anges des religions antérieures.

Le premier ordre est celui des Conseillers, tous dédiés à la contemplation de l'Être Suprême. Les Séraphins, « ceux qui brûlent », sont représentés avec six ailes et un bouclier sur lequel le mot sanctus est écrit trois fois ; ils sont entourés de flammes rouges pour symboliser leur amour intense de Dieu. Les Chérubins, « masse de connaissance, effusion de sagesse », bleus comme le ciel, avec quatre ailes, sont souvent entourés d'yeux ou de plumes de paons qui symbolisent leur intelligence pénétrante. Les Trônes, « porteurs de Dieu », sont les roues du char de Dieu, embrasées, ailées et parsemées d'yeux.

Conseillers

Séraphins
ceux qui brûlent

6 ailes, flammes, bouclier

Chérubins
effusions de sagesse

4 ailes, bleu, plumes de paon

Trônes
porteurs de Dieu

roues embrasées ailées, multiples yeux

Le deuxième ordre est celui des Gouverneurs. Les Dominations portent le sceptre et la couronne, des lances, des casques et des épées, symboles du pouvoir de Dieu. Les Vertus tiennent un livre ou transportent les instruments de la Passion, couronne d'épines, croix, lance. Les Puissances, protecteurs de l'humanité, portent des épées de flammes.

Gouverneurs

Dominations
grands seigneurs

sceptre, couronne, lance, casque, épée

Vertus
pleins de force

livre, instruments de la Passion

Puissances
remplis de puissance

épées de flammes

Le troisième ordre est celui des Messagers qui exécutent les ordonnances de leurs supérieurs. Les Principautés, gardiens des souverains, portent des épées, des sceptres ou un lys, et sont vêtues en guerriers ou diacres. Les Archanges sont les seuls à porter des noms et des attributs spécifiques ; les plus connus sont Michel, Gabriel et Raphaël. Les Anges sont légions ainsi que leurs représentations.

Messagers

Principautés
grands princes

épées, sceptre, lys (guerrier ou diacre)

Archanges
qui précèdent les anges

Michel, Grabriel, Raphaël, Uriel, Jehudiel (Jophiel), Barachiel (Malthiel), Sealtiel (Zeadkiel)

Anges
messagers, envoyés

anges gardiens avec ou sans ailes (aptères)

Les religions actuelles ont créé de nouvelles fonctions pour les anges, dont certaines sont en continuité et d'autres en rupture. Mais les anges continuent de répondre aux besoins des humains d'être rassurés, particulièrement dans des périodes de désarroi ou de difficultés. Les oeuvres choisies et l'organisation de la thématique de l'exposition montrent bien que la Présence des anges chez les Hospitalières de Saint-Joseph s'articule sur les pratiques religieuses de la communauté en lien avec les dévotions populaires au Québec depuis le XVIIe siècle jusqu'à nos jours.

Les fonctions et les catégories des anges
selon saint Thomas d'Aquin (1227-1274)

« Mais, si nous connaissions parfaitement les offices des anges, nous saurions beaucoup mieux que chaque ange a son office propre, et donc son ordre particulier dans le monde, mieux que chaque étoile bien que la nature propre de cet office et de cet ordre nous soit cachée. »

Somme théologique, question 108, article 3.


Page créée le 4 décembre1997, modifiée le 27 novembre 1998.

web Robert DEROME