web Robert DEROME

 En présence des anges
Art religieux et dévotions populaires

©Professeur Robert Derome
Département d'histoire de l'art, Université du Québec à Montréal.


La Vierge.

La Vierge a donné source à des dévotions nombreuses et variées. Elle est connue sous plusieurs noms : Marie, Mère de Dieu, Sainte Vierge, Sainte Marie, Madone, et plusieurs appellations sous le vocable de Notre-Dame. Une douzaine de fêtes figurent au calendrier liturgique tant à cause de ses nombreuses apparitions que de son rôle évangélique (Immaculée Conception, Annonciation, Visitation, Nativité, Purification, Assomption). Le culte marial a permis la création de multiples ordres monastiques, reliques, sanctuaires, pèlerinages et patronages. Son iconographie est donc multiple et variée. Les oeuvres exposées sont celles où les anges étaient le plus présent.

À cause des coûts importants liés à sa restauration, nous n'avons pas pu exposer un des tableaux les plus populaires par son iconographie angélique. Cette toile (illustration d'un détail) a été réalisée en 1902 par Albertine Lavallée (1880-1909). C'est une copie de la célèbre Madone de Saint-Sixte de Raphaël (1483-1520).


24. France, Küzli Frères éditeurs (XIXe ou XXe siècle) d'après Bartolomé Estebán Murillo (1618-1682), Immaculée Conception.

Reproduction. 62,0 x 47,0 cm. Signature au bas de l'image « Murillo pinx / no 6004 / Déposé / Küzli Frères Éditeurs ». Inscription « Mater Immaculata ». Collection des RHSJM, 1986.x.11.

L'Immaculée Conception est le privilège en vertu duquel la Vierge Marie aurait été conçue sans péché originel par sainte Anne. C'est pourquoi elle est représentée toute jeune. Elle descend du ciel sur la terre, pour racheter la faute d'Ève. Dans l'Assomption elle effectue le mouvement contraire, s'élèvant de la terre vers les cieux. Les deux iconographies sont souvent confondues. L'élaboration du dogme, étalée sur plusieurs siècles, a été lente et laborieuse. Le thème iconographique est apparu au XVIe siècle. Au XVIIe siècle Murillo lui a donné quelques-uns des modèles les plus connus. Ici, le croissant de lune différencie, sans aucun doute, l'Immaculée Conception de l'Assomption.


25. Italie, N. B. Basevi (XXe siècle), Marie Reine du Monde.

Image imprimée couleur. 14,1 x 9 cm. Inscription à l'endos « NB [dans un losange] / 01362 / © N. G. Basevi / PRINTED IN ITALY » Collection des RHSJM.


26. Italie, Pagani (XXe siècle) d'après Tiziano Vecellio dit Titien (v. 1490 - 1576). Médaille, vers 1939-1958.

Métal argenté. D. 6 cm ; E. 0,6 cm. Signature à l'avers « DA TIZIANO PAGANI ITALY ». Inscription à l'avers « PIVS XII , PONTIFEX . M . », au revers « VIRGO SANCTISSIMA SIDERIBVS RECEPTA ». Collection des RHSJM, 1988.x.47.


Page créée le 4 décembre1997.

web Robert DEROME