Public et blogues

Est-il étonnant de retrouver cette scultpture sur plusieurs blogues ? Tous relèvent le caractère d'oppression avec textes et photos à l'appui. Est-ce le fait uniquement de l'oeuvre en elle-même qui agit comme catharsis ? Ou de son emplacement ? Adossée au mur d'un grand immeuble, peu semblent se donner la peine d'apprécier vraiment toutes les facettes de sa tri-dimensionnalité.

« Mon ami l'accablé ne s'est jamais relevé parfois on a envie de s'asseoir près de lui et pleurer. » Whitie Bernie, Centre-Sud.

« Le malheureux magnifique (titre de l'oeuvre) exprime sa peine et on la ressent en le regardant. » Les 2 Val à Montréal.

« Cela évoque la détresse humaine et la pression de la ville. » Urbafolies.

« Mais il a changé de coin de rue à quelques reprises; on l'a abîmé, vandalisé, réparé, enduit d'une surface polymérisée pour réduire le risque de nouveaux outrages, repeint, rafraîchi de nouveau... C'est Le Malheureux Magnifique, oeuvre monumentale du sculpeur Pierryves Angers, qui écrit à son sujet: "Par son caractère asexué et ses mains de quatre doigts ni gauche ni droite, cette stylisation de la forme humaine vous appelle silencieusement à une réflexion intime sur la condition humaine et la vôtre en particulier. Concrètement devenu avec les années par sa notoriété un lieu de rendez-vous par excellence, elle vous convie tout en douceur par son attitude de repli protecteur à refaire les liens essentiels qui unissent vos vas et vient (sic) quotidien et le destin fondamental de votre vie et de votre présence sur cette petite parcelle de l'univers." » Mentana Jones.

Il y a même une vidéo sur YouTube intitulée The Sad Man...

web Robert DEROME