Lisette LEMIEUX

Spektroskop

Athanasse-David [D]

 

Photos et textes, Edith FERRANDIZ juin 2004
Recherches et édition Robert DEROME juin 2004
dans le cadre du cours HAM5815 L'objet d'art et la photographie
 

Pour accomplir la tâche de photographier l'œuvre intitulée Spektroskop, j'ai dû faire une recherche sur place et aux alentours pendant quelques minutes. Bien que j'aie eu l'adresse, l'endroit n'est pas évident à trouver ; car même le personnel qui travaille juste à côté n'avait aucune idée de son existence. Donc, grâce à l'information que j'avais sur la composante « vitrée de l'œuvre », et bien sûr grâce à la présence de la plaque d'identification à côté, j'ai pu la localiser.

Tout ce commentaire vise à vous faire remarquer un des aspects les plus significatifs de cette œuvre ; comme plusieurs autres de l'UQÀM, c'est la façon subtile dont elle s'intègre à l'environnement, à tel point qu'on oublie sa présence, même si elle est d'une taille considérable. En réalité, elle est conçue en relation étroite avec l'architecture du bâtiment. Elle est tellement intégrée à la construction de l'édifice, qu'on peut la confondre avec une fenêtre d'une sophistication remarquable.

Malheureusement, je n'ai pas pu suivre la suggestion de M. Derome d'utiliser un grand angulaire ; par contre, j'ai eu beaucoup de plaisir à photographier l'œuvre. Les multiples reflets et diffractions de la lumière, à travers la vitre, donnent des effets intéressants à la photographie. En plus de changer la perception quand on regarde à travers, ceci permet de créer quantité d'images diversifiées, selon le moment de la journée et aussi selon l'achalandage à l'extérieur.

Le fait d'avoir travaillé avec l'appareil numérique m'a permis d'expérimenter avec les angles bizarres, et aussi capter des moments uniques, ce qui aurait était très difficile à accomplir avec un appareil conventionnel.

Parmi les 30 photos (ou plus) que j'ai prises, plusieurs furent ratées. J'ai dû faire un compromis. J'ai donc choisi celles qui donnent une idée plus précise de l'œuvre et de son emplacement. J'ai également voulu montrer les effets optiques possibles. Quelques photos de nuit, même si elles sont un peu floues, permettent d'apprécier une des multiples facettes de cette œuvre d'art exceptionnelle.

Nous espérons avoir réussi à transmettre quelques-unes des caractériques de l'essence de cette œuvre telles qu'illustrées par son titre. Spectre réfère aux fantômes qui apparaisent tels des images déformées à travers la réfraction ou la diffraction de la lumière et des couleurs. Scope réfère aux instruments et techniques d'observations. Le Spektroskop peut donc être considéré comme une réflexion sur les difficultés de connaître le réel sous ses multiples facettes, ce à quoi se vouent tous les efforts universitaires.

 

Titre

Spektroskop

Artiste ou artisan

Lemieux, Lisette

Nom de l'objet

verrière

Type de l'objet

in situ

Catégorie de l'objet

Beaux-arts

Sous-catégorie de l'objet

Installation Matériaux verre aluminium bois peinture

Technique de fabrication

biseauté assemblé découpé peint

Numéro d'accession

1992.68

Établissement

Galerie de l'UQAM

Ville de l'établissement

Montréal

Province de l'établissement

Québec

Province d'origine

Québec

Pays d'origine

Canada

Date de fin de production

1992

Hauteur

575,00

Largeur

411,50

Profondeur

11,45

Unité de mesure linéaire

cm

Nombre d'objets

1

Sujet ou image

abstraction

Description

Intégration des arts à l'architecture et à l'environnement; Pavillon Athanase-David, UQAM

Source

 

« Le hall d'entrée présente une œuvre de Lisette Lemieux "Spektroskop". Cette verrière en forme de clé de voûte, composée de trois rangées de verre biseauté superposées, est une œuvre changeante qui prête à mille interprétations au gré du regard. Côtoyant le granit et le bois noble, elle confère aux lieux un aspect lumineux. » Source

Art public à l'UQÀM