D'après Naoum ARONSON (1872-1943)

Buste de Louis PASTEUR (copie)

Athanasse-David [D]

 

Recherches, photos et textes, Robert DEROME mai 2004
dans le cadre du cours HAM5815 L'objet d'art et la photographie
avec la collaboration d'Annick PERROT du Musée Pasteur à Paris.
 

Une erreur s'est glissée sur la plaque apposée sur le monument en ce qui concerne le prénom du sculpteur : il s'appelle « Naoum » et non « Aroun ».

Le grand buste original d'Aronson, en pierre, est conservé à l'Institut Pateur à Paris. Il a été dévoilé le 25 mai 1923 dans le jardin de l'Institut, en bordure de la rue Dutot. Ce buste a une très large base tel un rocher indéfini, de laquelle sort le buste. L'Institut conserve plusieurs autres versions de bustes de Pasteur par le même artiste. Celui de l'UQÀM dérive donc de l'une de ces plus petites versions.

L'institut Pasteur conserve, en outre, une autre grande version très différente où Pasteur appuie sa tête sur sa main gauche.

 


« Montréal, le 4 mai 2001 -- Un buste de Louis Pasteur a été dévoilé aujourd'hui sur la Place Pasteur, devant le pavillon Athanase-David de l'UQAM, par deux représentants de l'organisme donateur, l'Institut Pasteur de France, Marie-Hélène Marchand, secrétaire générale et Pierre-André Cazenave, professeur à l'Institut, en présence du recteur intérimaire de l'UQAM, Gilbert Dionne, du vice-doyen à la recherche de la Faculté des sciences, François Bergeron, du Maire de Montréal, Pierre Bourque, de la consule générale de France à Montréal, Françoise le Bihan, et du président de la Fondation canadienne Louis Pasteur, Michel G. Bergeron. L'UQAM est fière de contribuer à la valorisation du parc de la Place Pasteur en s'associant à la figure de l'éminent homme de science que fut Louis Pasteur et aux institutions qui ont pour mission de perpétuer son oeuvre.

La Place Pasteur est devenue un lieu public dès 1823, par legs de Louis-Joseph Papineau. C'est un siècle plus tard, en 1922, à l'occasion du centenaire de Louis Pasteur, qu'il a pris son nom actuel par décision du Conseil municipal de Montréal. Une plaque a été apposée sur le terrain du parc en 1973 pour rappeler son cent cinquantième anniversaire; elle est maintenant restaurée et fixée au socle du buste. En 1991, l'achèvement de la construction du pavillon Athanase-David de l'UQAM a donné au parc sa forme actuelle. En 1999, la ville de Montréal a cédé pour dix ans la surface du terrain à l'UQAM, qui est responsable de son aménagement. » Source


Texte de Gabrielle CLOUTIER

paru dans Science et Francophonie, Septembre 2003, n° 83. Source

« Science et Francophonie me confie une dernière tâche, non moins agréable : l'odyssée de la plaque Pasteur.

Tous les ans, aux premiers jours du printemps, la LISULF [Ligue internationale des scientifiques pour l'usage de la langue française] réunit ses membres à la place Pasteur, sise face au pavillon Athanase-David, pavillon de l'administration de l'UQAM. Il s'agit pour ce groupe de pratiquer le PPF, soit le "Pasteur Parlait Français", le rappel de la nécessité de ne pas trahir notre langue et de rester fidèles à nos origines. Le rappel de Louis Pasteur et de sa thérapie anti-microbienne; le rappel d'Em. P. L. [Emmanuel-Persillier-Lachapelle], enfant de ce pays, médecin dévoué; politicien averti; conférencier de grande renommée. Enfin, ce lieu béni, ce petit parc, don de notre héros national, Papineau, ce républicain averti qui, en 1823, fait don à ses compatriotes français de ce coin de terre.

À l'occasion du centenaire de Pasteur, la Ville fait poser une plaque souvenir de la part du Québec français au savant français de France. En 1922, elle est apposée à un socle vertical.

En 2002, à l'instigation de la fondation canadienne Louis Pasteur, une délégation de l'Institut Pasteur dont la secrétaire générale et un de ses professeurs, A. Cazenave, sont au petit parc, réaménagé, dont la plaque Pasteur nettoyée, est placée sur le pan d'un beau monument géométrique, de pierre calcaire. Le monument reçoit un buste de Louis Pasteur, en rétine [sic] noire, placée sur le dessus de ce nouveau socle.

Ce buste de Louis Pasteur est un don de l'Institut Pasteur à l'UQAM, que ses deux représentants nous ont apporté. Le petit parc présente ses allées nouvellement tracées aux invités, ombragées et légèrement sablonneuses. Discours et bons voeux de la part des invités comme des visiteurs. À la Verrière, on offre le vin des "retrouvailles" qui réunit des groupes dans une chaude fraternité. »


Voir aussi : Musée Pasteur et Garten des Beethoven-Hauses Bonn

Art public à l'UQÀM