The armillary spheres: a difficult but interesting case

     

France: which century?

Un examen récent par Elly Dekker tendrait à démontrer que la sphère armillaire pourrait être du XXe siècle parce qu'elle mélange des caractéristiques ptoloméennes et coperniciennes. La base ne peut cependant être aussi récente. Attribuée à l'origine au XVIIe siècle, nous croyons qu'elle pourrait dater du début du XIXe siècle ou à la rigueur de la toute fin du XVIIIe siècle.

Sphère armillaire selon Ptolémée, Jean Martinot, Paris, fin XVIIème siècle, Laiton doré, d : 57 cm sur pied bois doré, H totale : 152 cm. Paris, Bibliothèque nationale de France, cartes et plans.

Allemagne Johann Baptist Homann 1715 (992-123-1)

Cette gravure de Homann (992-123-1) publiée en 1715 illustre une base monopode circulaire à tige verticale richement décorée de figures et de feuillages en reliefs comme les pièces d'orfèvreries telles que les ostensoirs. On peut la comparer à celle en cuivre du Musée Stewart.

1784 - Bourgoin, P., Sphere Armillaire oblique/ Globe Celeste/ Globe Terrestre. Paris, 1784. 35 x 45 cm uncoloured. EURO-375. Pierre Bourgoin, Paris-based engraver and publisher. Published in 1784 his uncommon ' Atlas Élémentaire de la Géographie'. A very attractive print showing a pair of celestial and terrestial globes and an armillary sphere with explanatory texts.

web Robert DEROMETable des matières - Table of Contents Page précédente - Previous page Prochaine page - Next Page