web Robert DEROME

L'orfèvre Pierre-François HUET dit LAPIERRE.
Sainte-Suzanne (Mayenne), France, 16 avril 1731.
Arcahaie, Haïti, 1er décembre 1774.

De toutes nouvelles informations, au sujet de cet orfèvre, nous ont été communiquées par Maurice R. Meslans (La Barbe d'Or Silver and Antiques, Saint-Louis, Missouri) que nous remercions chaleureusement. Elles proviennent d'un périodique publié à Haïti, intitulé Affiches américaines, conservé à l'University of Florida Library et diffusé sur internet. Voici l'extrait tiré de l'édition du 28 décembre 1774 :

On y apprend donc que « Le sieur Pierre-François Huet, dit, Lapierre, orfèvre, âgé de 41 ans, natif de la paroisse de S. Susanne, diocèse du Mans, est mort au dit lieu le premier de ce mois. »

Cette information est publiée dans l'édition du 28 décembre 1774 : Huet est donc décédé le 1er décembre 1774. Le lieu de son décès est Arcahaie, noté au paragraphe précédent et auquel on réfère par la mention « au dit lieu ». Arcahaie (Lakayè en créole) est une commune de la république d'Haïti située dans le département de l'Ouest.

Ces nouvelles informations permettent donc de réviser la date de naissance de cet orfèvre que nous devons dorénavant fixer à 1733, corrigeant ainsi la date approximative de 1734, telle que publiée dans notre ouvrage Les orfèvres de Nouvelle-France paru en 1974.

D'après le Fichier Origine, on devrait encore reculer cette date de naissance au 16 avril 1731, à Sainte-Suzanne (Mayenne), une soixantaine de kilomètres à l'ouest du Mans. Il aurait donc eu 43 ans à son décès. Le Fichier Origine ajoute d'autres informations à sa biographie, dont il serait intéressant d'obtenir les sources : « Première mention au pays [Nouvelle-France] 1756. Occupation à l'arrivée : recrue des troupes de la Marine. En octobre 1760, il rentre en France avec son épouse. »

Par contre, les informations connues lors de son passage à Montréal permettent de conclure, sans aucun doute, qu'il s'agit bel et bien de la même personne décédée à Haïti.

1759 (22/4 et 23/4), Montréal

Contrat et acte de mariage entre Pierre-François Huet et Marie-Josephte Delestre.
Sources : M.A.N.Q., Greffe Gervais Hodiesne, 22 avril 1759, n° 3272. M.A.N.Q., B.M.S., Église Notre-Dame de Montréal, 23 avril 1759.

« furent presents le Sr Pierre huet Dit La Pierre orfevre Soldat De la compagnie De mr De Baune [Bonne?] Demeurant en cette ville du dit Montréal fils De defunts Sr françois huet papetier et Dame Suzanne Simon ses père et mère au jour de leur décès demeurant en la paroisse de Ste Suzanne Diocèse du mans en Le maine »

On le dit âgé de 25 ans à l'acte de mariage.

La future épouse est Marie-Josephte Delestre dit Aguenier, fille de Louis Aguenier, maître menuisier, et de Catherine Desrochers Bertrand; elle est âgée de 17 ou 18 ans et demeure avec eux au faubourg Saint-Joseph à Montréal.

Joseph Le Tenneur et Antoine Lacoste signent comme témoins du futur époux au contrat de mariage.

Douaire coutumier ou la somme de 3 000# de douaire préfix; préciput de 1 500# sur inventaire des biens.

1759 (19/10), Montréal

Bail à loyer par Pierre Lecerf à Pierre-François Huet.
Sources : M.A.N.Q., Greffe Gervais Hodiesne, 19 octobre 1759, n° 3360.

« Pierre Lecerf dit Lachasse marcd » loue au « Sr Pierre-François huet dit La Pierre orfevre demeurant en la maison de Dame Lafleur Sise rue St-françois en cette ditte ville [Montréal] », « pour luy et sa famille », une petite maison servant de boulangerie, sise à l'angle des rues St-Pierre et St-Paul, pour deux ans au prix de 300# par an, plus 50# pour un poêle. Huet déclare ne savoir ni écrire ni signer.

Commentaires - Questions

Huet se déclare orfèvre à Montréal en 1759, et il l'est toujours, quinze ans plus tard, à son décès, en 1774, à Haïti.

Notre étude sur Les plus anciens outils et ateliers d'orfèvres au Québec, montre que l'apprentissage se terminait habituellement vers l'âge de 21 ans. Huet aurait-il donc effectué son apprentissage au Mans vers 1742-1752 ? Si oui, chez quel orfèvre ?

Après son apprentissage, il aurait donc pratiqué le métier d'orfèvre pendant 22 ans, soit de 1752 à 1774 : d'abord en France, puis en Nouvelle-France et à Haïti. Pourrait-on retrouver des pièces d'orfèvrerie portant son poinçon ? A-t-il même eu un poinçon ? Ou, du fait de son analphabétisme, s'est-il contenté de travailler pour d'autres orfèvres ?

De 1713 à 1787, 30 000 Français viennent grossir le nombre des colons sur les plantations dans la partie Ouest de l’île d'Haïti. Huet faisait-il partie de ceux-ci ? Ou était-il encore soldat à son décès ? En 1759, il faisait peut-être partie de la compagnie de Louis de Bonne de Missègle (1717-1760). Mais qu'en est-il par la suite, puisque Louis de Bonne, blessé lors de la bataille de Sainte-Foy le 28 avril 1760, décéda le lendemain ?

Son épouse montréalaise l'a-t-elle suivi à Haïti ? Ont-ils eu des enfants ?

Page créé en septembre 2013.

web Robert DEROME