web Robert DEROME

fabuleuses jouissances polymorphes

par Robert Derome

Bernard Andrès vient de lancer (hier le 19 mars 2000 à la très appropriée hostellerie Pierre du Calvet) son dernier ouvrage après deux « lustres » de recherches : L'Énigme de Sales Laterrière, chez Québec Amérique (872 pages !). Quelques heures de lecture goulue auront suffi à nous faire participer à ce brillant exposé de jouissances polymorphes. Cet exercice de spéléologie historique méticuleuse s'agrémente de savoir faire théâtral et littéraire, mais surtout de la grande élégance avec laquelle l'auteur cultive consciencieusement les fruits de ses multiples relations humaines universitaires, professionnelles, amicales et familiales. Le résultat est une explosion des limites traditionnelles du roman historique qui inclut d'intéressantes descriptions des milieux artistiques, littéraires, idéologiques et politiques. Les chercheurs et les sources deviennent des acteurs du récit ! Au plus grand bonheur de la science et sans conséquences pour les plaisirs du lecteur qui se trouvent enrichis de ce dialogue transgressant allégrement, avec le plus grand bonheur, les barrières du temps et de l'espace. Plus qu'un roman historique, cet ouvrage remarquable et fabuleux trace les voies d'une sagesse de vie, une philosophie de l'expérience humaine à travers ses jouissances et ses vicissitudes qui apparaissent l'une après l'autres comme des défits stimulants à relever tant pour le héros que son interpète, que ce soit la culbute subtilement érotique de Suzon ou les affres de la prison pour « Pierrot » l'amant harcelé de Marie-Catherine Delezenne ! Chapeau bas Sieur de Andrès ! J'ai hâte de me replonger dans cette lecture jouissive que je viens à peine d'effleurer... (20 mars 2000)

À suivre...


17 novembre 2000
Bravo et félicitations à Bernard Andrès

Le prix Marcel-Couture remis à Bernard Andrès à l'occasion de l'inauguration du 23e Salon du livre de Montréal


web Robert DEROME