index

La pratique du luth en Nouvelle-France
par Paul Chomedey de Maisonneuve (1612-1676)

les dernières années à Paris (1665-1676)
Deslivrance de legs, et compte dexecution testamentaire

 

Le 26 septembre 1676, devant le notaire Bernard Mousnier est passé l'acte inédit, publié ici pour la première fois, de Deslivrance de legs, et compte dexecution testamentaire de la succession de Paul Chomedey de Maisonneuve (Archives nationales de France, Minutier central, Étude CXII, liasse 164) dont voici les points saillants référant à la transcription intégrale qui suivra plus bas.

Marie Bonnot [et non pas Bouvot tel que confirmé par la lecture de Michèle Bimbenet-Privat] qui avait contesté le legs, de même que son mari le chevalier Bernard de Baraillon dont elle est séparée de biens, ont « consenty Et accordé que le dt Testament soit Executé selon sa forme Et teneur ». Il conserveront tous les papiers de la succession, sauf ceux des Cottes Un et Seize qui seront remis à de Turmenyes afin d'en poursuivre l'administration. Il délivrent donc de Turmenyes de l'exécution testamentaire et le déchargent entièrement à cet égard tout en étant eux mêmes déchargés.

Les meubles figurant à l'inventaire après décès, dont faisait également état le procès-verbal des scellés, resteront en possession de Turmenyes tel que stipulé au testament. C'est donc dans les papiers et chez les descendants de de Turmenyes qu'il faudra chercher les meubles et manuscrits de musique ayant appartenus à Chomedey de Maisonneuve. Mais on se rappellera que Marie Bonnot avait pris possession du luth appartenant à Chomedey. C'est donc chez les descendants de cette Marie Bonnot qu'il faudra le rechercher.

Les sommes léguées en liquidités par Chomedey de Maisonneuve reposaient avant tout sur le principal et les rentes provenant de la communauté des marchands tanneurs de Troyes. Ces legs seront respectés et payés sur les rentes reçues jusqu'au jour du décès de Chomedey. Le contract original datant de 1652 (Troyes,Greffe Cligny Et Thémignon, 1er août 1652), principal et rentes, pourra être « transporté » ou vendu par de Turmenyes à un tiers parti afin de permettre le remboursement des dettes dues tant à de Turmenyes qu'aux autres créanciers. Baraillon et Bonnot ne garantissement cependant pas ces sommes et transactions. Turmenyes les assumera donc seul en hypothéquant ses propres biens. Il gardera donc en sa possession les documents ayant trait à cette rente, soit ceux de la la Cotte Un de l'invenaitre après décès, de même que ceux de la Cotte Seize concernant les affaires du Canada dont il continuera à assumer l'administration. On trouve d'ailleurs plusieurs autres actes d'administration successorales par de Turmenyes au greffe de Mousnier (ANF, MC, ET, CXII, pour les années 1676-1679 suivant le décès de Maisonneuve) dont un « Certificat de procuration [par] Les filles de la Congregation de Montreal a Philips de turmenyes (15 mars 1678) ».

Affaires du Canada
administrées par de Turmenyes

mentionnées au testament
mentionnées au compte d'exécution testamentaire transcrit ci-dessous

à la congrégation Notre Dame de Montreal en la Nouvelle France dont Marguerite Bourgeois est superieure 2 000#

La plus grande partye appartenant aux filles de la Congregration de nostre dame de montreal dont marguerite Bourgeois est superieure

aux hospitallliéres de S Joseph de Ville-marie dans ladite Isle de Montreal 1 000#

---

il doibt à Jacques Le Bert et Charles Le Moyne marchands en Canada 400#

quaux sieurs de Leber Et lemoyne marchands en canada aussy a prendre en la dicte rente conformement au dit testament

---

Le surplus estant celles des Messieurs [les sulpiciens ?] relatives du pays

D'autres legs mentionnés au testament seront respectés : ceux de mademoiselle Saint-Jaques (1 000#) et du domestique Louis Fin (300#). Les autres légataires non mentionnés dans ce compte d'exécution testamentaire l'étaient peut-être aux « memoire » ou « memoirre » que l'on y mentionne avoir été remis à Baraillon et Bonnot, soit les personnes suivantes nommées au testament de Chomedey : « Monsieur Le Bey promoteur de Monseigneur l'evesque de Troyes » pour 300# ; « aux pauvres de l'hopital de Sainte-reyne », pour 400#, don qui figure peut-être sous la rubrique générale des dons aux pauvres dans le compte d'exécution testament ci-dessous.

Ces comptes nous confirment également que Chomedey occupait un logement chez les Pères de la doctrine chrétienne pour lequel de Turmenyes paye les loyers échus à la saint Rémy et à Noël. On apprend également que la maladie de Chomedey a nécessité des dépenses chez l'apothicaire de Castre ainsi que le soutien « journalier » de Turmenyes, tant pour le maître que son domestique. Les détails des frais d'inhumation nous échappent car ils étaient consignés aux « memoire » ou « memoirre » remis à Baraillon et Bonnot, mais on confirme que Chomedey a été inhumé à Saint-Charles, donc dans la chapelle des Pères de la doctrine chrétienne. De Turmenyes a de plus payé 125# pour 300 messes à être célébrées tant à Paris (Pères de la doctrine chrétienne et autres églises) qu'en province, dont une centaine sous la supervision de la soeur Louise de Chomedey religieuse à Troyes.

Les surplus prévus au testament pour les Pères de la doctrine chrétienne et le luthiste Robert Carron (Caron) ne sont donc même pas mentionnés dans ce compte d'exécution testamentaire.

 

Collaboration de Corinne Vaast

1er-3 février 2001

Robert Caron, joueur de luth, bourgeois de Paris demeurant rue des fossés Saint-Germain, paroisse Saint Sulpice en novembre 1676 est le même que Robert Caron présent lors du baptême du fils de René Lecomte, son beau-frère. En témoigne la suite de la quittance d'exécution testamentaire datée du 23 novembre 1676. Ainsi, la succession de Maisonneuve n'est pas déficitaire (voir testament : le sieur Robert Carron Me joueur de luth). Cette quittance est bien intéressante à plus d'un titre, la signature de Robert Caron y est bien présente.

Robert Caron sera également présent lors du mariage du serviteur de Maisonneuve, Louis Fin avec Françoise de Coin, le 23 juin 1677. À ce mariage sera présent tout un réseau de dévots, dont Nicolas Raisin, avocat au Parlement de Paris. Nicolas est le frère de Marie Raisin qui partit de Troyes en 1659 avec Marguerite Bourgeoys pour fonder la Congrégation de Notre-Dame à Ville-Marie (DBC). Les Raisin sont originaires de Troyes et comptent parmi les leurs d'importants comédiens et comédiennes qui ont côtoyé Molière : chez les Raisin il y donc des dévots et des comédiens. Turmenyes, qui appartient à ce réseau, est l'exemple parfait du dévot parisien et non un simple administrateur de biens.

 

Les textes en rouge et entre crochets sont des interprétations de graphies difficiles à déchiffrer. Le texte barré était ainsi présenté dans le document original. Nous remercions Michèle Bimbenet-Privat qui a gracieusement relu et corrigé nos transcriptions.
Deslivrance de legs, et compte dexecution testamentaire

xx6m Septembre 1676

furent presents mre bernard De baraillon chl'er Seigneur de neufville et autres lieux, et dame marie bonnot son espouse quil authorise a leffet des presentes, La d. dame seulle Et unique heritiere par benefice d'Invre de defunct paul de chomedey escuier Sieur de maisonneufve gouverneur de L'Isle de montreal en la nouvelle france, son oncle, demeurante a paris rue mazarin parroisse Sainct Sulpice Lesquels apres avoir pris Communiquation du testament et derniere volonté du dt sieur de maisonneufve receu par Torinon Et Aumont nott.res au chlet' de paris Le huict du present mois Septembre dernier de L'Inventaire faict apres le deces du dt s.r de maisonneufve, a la requeste tant de la dt dame de baraillon au dit nom Et es qualité et separée de biens, que de philippes de turmenyes Con.r du roy Con.[eur] ord.[re] des guerres au regiment des gardes suisses et estrangères de sa majte Exeur dud testament par ledit aumont Et Mousnier No.res le dixe du dt mois de septembre Et des pieces Inventoriées par Icelluy, ont par les presentes consenty Et accordé que le dt Testament soit Executé selon sa forme Et teneur, Ce faisant ont faict Et font delivrance pour Et simple Et Reelle Et actuelle, au dt sr de turmenyes des meubles Inventories au dt Invre qui sont demeures en sa possession par la fin Et lecture dIcelluy, Plus au dit s.r de turmenyes et aux autres legataires particuliers nommés au dit testament des Legs a Eux faicts par Icelluy, a prendre Et recevoir sur le principal Et arrerages d'iceux Jusques au Jour du desces du dt sieur de maisonneufve de Six Cents livres de rentes constituees au dit Sieur de Maisonneufve par la communauté des marchands tanneurs de la ville de Troyes par contract passé par devant cligny Et themignon nottaires au dict Troyes Le premier Jour d'aout Mil Six cents Cinquante Deux Et ce compris les debtes deues par le dict sieur de maisonneufve tant de la dt dam.lle de s.t jaques, Louis fin son domestique quaux sieurs de Leber Et lemoyne marchands en canada aussy a prendre en la dicte rente conformement au dit testament, Pour facilliter Le payement desquelles debtes Et loyer Les susdits sieur Et dame de baraillon accordent en tant qua Eux est et besoing seroit que le dict sieur de turmenyes fasse transport de la dt rente en principal Et arrerages pour estre Le prix du dt transport par luy employé a leffet susdict a ce que Lacquerreur de la dte rente soit subrogé aux droits et privilleges des dicts Creanciers Et legataires pour plus de seureté de lacquisition dIcelle, sans aucune garantye de la part des susdicts s.rs Et dame baraillon et pour asseurer Laquelle garantye Le sdt acquereur l'a pour ce faire decretté sur luy Et a hypotequés sy aucun y avoit du faict du dict s.r de maisonneufve

Recognoissant Les dits sr Et dames de baraillon que le dict sr de turmenyes a ce present demeurant Rue St martin parroisse St Jaques de la boucherie a ce present Leur a rendu Et delivré Les tiltres Et pieces Inventoriées par le dict Inventaire a l'exception de ceux Inventoriez soubs la Cotte un quy est le contract de Constitution des dictes six cents livres de rentes deubts par Les dictes Testament Tanneurs de Troyes dont le dict sr de maisonneufve a Entierement disposé par son dict Testament, plus des pieces de la Cotte Seize quy sont une liasse et de six vingts dix pieces quy concernent ses affaires du Canada La plus grande partye appartenant aux filles de la Congregration de nostre dame de montreal dont marguerite Bourgeois est superieure, Le surplus estant lettres missives relatives au pays Et autres pieces Inutilles Desquelles pieces rendues ausdicts sr Et dame de baraillon ils en déchargent Le dt sr de Turmenyes Et tous autres Et consentent quil en soit faict mention sur Leurs Minuttes et grosse du dict Inventaire par les nottairres de ce requis sans que sa presence y soit nécessaire

Et Par ces mesmes presentes Les dt sr Et dame de baraillon Et le dit sr de turmenyes ont compté l'Ensemble des sommes receues et à recevoir par le dt sr de turmenyes en la dicte qualite d'Executeur testamentaire. Et des sommes quil a payees Et acquittées en la dite qualité ainsy quil Ensuit

Recepte

[chiffres arabes]

faict Le dict de turmenyes recepte de la somme de Cent soixante dix livres de deniers de comptans qui se sont trouves dans la chambre du dict feffunct sr de maisonneufve en proceddant a l'Inventaire quy furent Lors Mis es mains du dt sr de turmenyes Cy CLx#

160#

Se charge le dt sr de turmenyes en recepte de la somme de deux Cents quarante neuf livres sur solde a recevoir du sieur [Ardrenas] faisant avec quinze livres quinze sols pour son droict de recepte Et quittance en tout la somme de deux cents soixante cinq livres six sols par luy receues à l'hostel de ville dont y a Cent cinquante livres pour les deux derniers quartiers de 1652 et quartier Janvier 1653 àccause de deux cents livres de rente sur le clergé. Cinquante une livres quatre sols pour les deux quartiers 1676 declarent que les sus dict soixante quatre livres deux sols pour les dt deux quartiers de la presente année de la rente de viagère Cy iict xlix# xi s

249#

Plus Le dict sr de turmenyes se charge en recepte de la somme de deux cent soixante dix sept livres pour huict mois neuf jours pris le premier Janvier mvic soixante seize jusques au neuf neuf septembre audt an, jour du desces du dt sr de maisonneufve d'arrerages de quatre cents livres faisant partye de Cinq Cents livres de pention viagère Et Créér a son profit par Messieurs du seminaire de st sulpice Et par luy reservés par acte passé le sept mars mvi soixante quinze, sauf de recevoir la dt somme Cy iict Lxx vii#

277#
somme totalle de la dt recepte six cents quatre vingts six livres onze sols
686# 11s

Despence

[chiffres arabes]

faict le dict sr de turmenyes depence de la somme de six vingts livres payée au sr de castre appo.re de paris tant pour les drogues Et medicaments par luy fournis durant la derniere maladie du sr deffunct Et au paravant que pour le luminaire par Luy fourny pour son enterement et service suivant ses partyes Et quittance du dix sept du dt mois de septembre au dt an Cy vixx#

120#

De la somme de soixante dix huict livres Cinq sols payée au dt francois poiret Commre au chlet pour ses vaccations dapposition Et levée de scelles Et de deux procureurs que pour grosse Et Minutte de son proces verbal suivant sa quittance du vingt trois du dt mois de septembre Cy Lxx viii# 5 s

78# 5s

De la somme de Cinquante six livres quatre sols payée aux dicts aumont & mousnier no.res pour leurs vaccations Et grosse de l'inventaire par Eux faict suivant Leur quittance [?] vingt trois septembre Cy Lvi# iiii s

56# 4s

De la somme de quarante Livres dix sols payée au procureur des peres de la Doctrine Chrestienne pour les termes de st remy Et noel mvi soixante seize des lieux qu'ocupoit le dt sieur de maisonneufve a raison de quatre vingts une livres Cy quarante livres dix sols xl# x s

40# 10s

Plus le dt de turmenyes faict depence de la somme de Cent vingt cinq livres pour trois Cents Messes basses Celebrees ou quy seront incessamment Celebrees pour le repos de lame du dt sr de maisonneufve, scavoir Cent à St Charles où il est inhumé Cent aux filles de la Congregation de Troyes Et ailleurs par les ordres de La mere de Chomedey sa soeur du dt sr de maisonneufve Et Cent en diverses autres Eglises dans paris Cy Cxxv#

125#

Plus le sr de turmenyes faict depence de la somme de sept cent soixante six livres douze sols frays et autres déboursez par le dt sr de turmenyes tant auparavant que depuis le desceds du dt sr de maisonnefve outre les sommes particulieres cy dessus tant pour la depence journaliere pendant la maladie du dt sr de maisonneufve Et pour Le dict fin son domestique pendant le confect dudit Inventaire fraits funeraires Et d'enterrement, Cerceuil, médecin chirurgien, Et garde que pour aumosne Et distribution faicte aux pauvres Le jour du service Et autres menues depence expliquees en un memoire par.ce represente cy viict Lxvi# xii s

766# 12s
somme totalle de la despence xiict iiiixx vi# xi s
1 286# 11s
[d'après le notaire]

1 186# 11s
[d'après calculatrice]

Par tant la dt depence excede la recepte Et a le dt sr de turmenyes plus desbourse que recu de la somme de six Cent livres Laquelle somme a esté compensee Et deduicte pour les arrerages des dicts six cents livres de remboursement Couru depuis ledit neuf septembre Jour du desceds du dt sr de maisonneufve Et quy Courront pendant la duree du contract quy pourra estre faict de la dt rente durant lannée du dt desceds. Lesquels arrerages par ce moyen appartiendront au dt sr turmenyes tant pour le débit de ce present compte qua cause des frais ordinaires du decès, desquels frais ordinaires il se chargera [pour] facillite Le transport de la dt rente au moyen duquel present Compte Compensation Et desductions cy dessus Le dt sr de turmenyes demeure quitte et deschargé de la dt Execution testamentaire. Comme le s dt sr Et dame de baraillon L'en deschargent a leur esgard, Et a rendu aussy la dame baraillon Les quittances Et memoirre Justifficatifs de la despence, Et pour si besoin est et passé toutes sentences et décrets Et arreste en Conformite des presentes pour la délivrance des legs Et autrement Les dt Sr Et dame baraillon Constitutent Leur procureur Le porteur donnant pouvoir Et a l'effect des presentes et depandances lesdites parties eslisent Leurs domicilles Irrevocables en cette ville de paris scavoir les sr Et dame baraillon en la maison de Mr [espace laissé blanc] de villeneufve procureur au chlet de paris scize rue de la Harpe paroisse St Severin Et le dt sr de turmenyes en la maison ou il demeure rue st martin au coing de la rue [des vignes] ausquels lieux promettant & obligeant chacun en droit sauf & Renonçant & faict Et passé a paris En la maison des s dicts sieur Et dame de baraillon en la d rue Mazarin Lan Mil six cents soixante seize Le vingt huictiesme jour de septembre apres midy Et ont signes

De Baraillon [paraphe] Marie Bonnot

Rallu [paraphe] De Turmenyes [paraphe]

mousnier [paraphe]

 

  web Robert DEROME

La pratique du luth en Nouvelle-France