index

La pratique du luth en Nouvelle-France
par Paul Chomedey de Maisonneuve (1612-1676)

un portrait de Maisonneuve luthiste
iconographie du luth portraits d'hommes au XVIIe siècle 1650-1674
 

vers 1650

Chomedey est maintenant très loin du monde hollandais qu'il a connu entre 1625 et 1640 alors qu'il guerroyait dans ces contrées.

Peut-on imaginer la pratique du luth et autres instruments à Montréal lors de réunions familiales ou amicales dans des intérieurs forcément beaucoup plus modestes que ceux-ci ?

Jan Miense Molenaer [Dutch Baroque Era Painter, C.1610-1668] Musizierende Gesellschaft, A Musical Entertainment, Musique en société, c1650, photo Archiv für Kunst und Geschichte, Berlin.

 

1650-1674

Ce portrait présumé d'un greffier du parlement d'Aix se rapproche peut-être le plus du statut social de Chomedey alors qu'il est au sommet de sa carrière de gouverneur de Montréal (1642-1665) et au moment de sa retraite à Paris entre 1665 et 1676. À cette époque il connaît le notaire Bénique Basset à Montréal, fils du luthiste parisien Jehan Basset. Il connaît également le luthiste parisien Robert Carron à qui il lègue la somme de 200 livres par testament. Toutefois, il faudrait l'imaginer dans des vêtements plus modestes que ceux-ci et tels que décrits par Marie Morin ou son inventaire après décès.

FAUCHIER Laurent (attribué), France 3e quart 17e siècle, PORTRAIT D'HOMME JOUANT DU LUTH, PORTRAIT PRÉSUMÉ D'IMBERT GREFFIER AU PARLEMENT D'AIX, huile sur toile, 123 x 97,5 cm, Paris, musée du Louvre, don 1925, RF 2472. Appartenances : David-Weill David. Exposition : Marseille, 1861. Bibliographie : C.P.I. 260.

 

1650-1674

Un théobiste assure la basse continue au milieu d'un groupe de chanteurs. Paul Chomedey de Maisonneuve aurait-il pu accompagner, tout comme les missionnaires, le chant lors des cérémonies religieuses tenues à Ville-Marie ?

très grande photo
GIORDANO Luca (attribué à), Italie, Naples, précédemment attribué à Caravage, Manfredi, Honthorst ou son cercle, Ter Brugghen, Spada, Lana, Sweerts, UN CONCERT, 3e quart 17e siècle, huile sur toile, 121 x 172 cm, gravé par Filhol et par Landon en 1823, saisie révolutionnaire, Paris, musée du Louvre, INV 56. Appartenances : Vintimille marquis de ; émigré. Bibliographie : Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre, Italie, Espagne..., II, Paris, 1981, p. 180. Attribution : Caravage (Villot I, Ricci, Hautecoeur).

 

1669

Le mobilier de scène d'intérieur rappelle certains des meubles inventoriés dans l'appartement parisien de Chomedey à son décès en 1676 : les chaises, la table, le luth, le miroir.

Le luthiste assis, habillé de bottes à éperons, lit la musique déposée sur la table en accompagnant une chanteuse debout. La scène se déroule sous l'oeil attentif d'une dame âgé qui les chaperonne en arrière plan.

BORCH GERARD TER, Hollande, LE DUO, CHANTEUSE ET JOUEUR DE LUTH THEORBE, 1669 (date apocryphe de 1660), huile sur toile, 82,5 x72 cm. Genèse : reproduit en gravure. Inscription : daté ; signature apocryphe « BURG.F. 1660 », Paris, musée du Louvre, INV 1900. Appartenances : Braamcamp G. (1771) ; Couronne de France. Bibliographie : HOFSTEDE DE GROOT V, 136 ; GUDGLAUSSON 233 ; VILLOT II 527 ; DEMONTS 2588, P. 136 ; C.S.I. 1, P. 29. Commentaires : la date originelle devait être plutôt 1669.

 

1670

La représentation de ce gentilhomme galant ne semble qu'avoir peu à voir avec la vie frugale et mystique du premier gouverneur de Montréal.

Nicholas and Robert Bonnart, Le Sanguin, 1670.

 

web Robert DEROME

La pratique du luth en Nouvelle-France