index

La pratique du luth en Nouvelle-France

par Paul Chomedey de Maisonneuve (1612-1676)
premier gouverneur de Montréal

par le sulpicien François Vachon de Belmont (1645-1732)

par les missionnaires et par Jean de Poutrincourt (1557-1615)

Un résumé de cette étude a été produit sous forme de Concerts Conférences

Louis-Philippe Hébert (1850-1917), Monument Maisonneuve, 1895, bronze et pierre, H. 9,15 m, Montréal, Place d'Armes face à l'église Notre-Dame.
recherches, textes et photos par © Robert DEROME

avec l'aide des collaborations suivantes
classées ci-dessous par ordre alphabétique

Un historien de l'art à la quête d'oeuvres musicales interprétées par le fondateur de Montréal

texte par Colette MERSY, journaliste-présentatrice, Radio-Canada, émission présentée en ondes à Info-Culture, le dimanche 31 décembre 2000. Voici le texte complet de ce reportage qui nous a été gracieusement fourni par l'auteure, précédé du premier paragraphe qui a été publié sur le site web de Radio-Canada.

Robert Derome, un historien de l'art de l'Université du Québec à Montréal, essaie de retrouver la musique que jouait Paul Chomedey de Maisonneuve sur son luth à Montréal. Ces pièces de musique, si on les retrouve, feront l'objet en mai prochain d'un concert consacré au fondateur de Montréal avec le luthiste Michel Cardin au Château Ramezay. Grâce à son site internet et à ses contacts français, Robert Derome a bon espoir d'être en mesure de recréer bientôt une soirée musicale comme au temps de Maisonneuve.

Le sulpicien François Dollier de Casson, dans son histoire de Montréal a écrit en 1672 que le Sieur de Maisonneuve craignait tellement le jugement dernier que « pour n'être pas obligé d'aller à la compagnie des méchants se divertir, il apprit à pincer le luth afin de pouvoir passer son temps tout seul, lorsqu'il ne trouverait pas d'autres camarades ». C'est sur ce témoignage que repose la certitude que Maisonneuve pratiquait le luth à Montréal. On sait aussi par l'inventaire de ses biens à sa mort à Paris en 1676, qu'il possédait bien un luth.

Mais que jouait le premier gouverneur de Montréal ? L'historien d'art Robert Derome n'en est encore qu'aux conjectures. Il a mis sur l'affaire les plus grands spécialistes québécois et français de la musique pour luth. Un ami de Maisonneuve Bénigne Basset, notaire à Montréal, était le fils du luthiste parisien Jean Basset. On a retrouvé une pièce de Jean Basset, qui figurera naturellement au programme du concert du mois de mai.

Robert Derome essaie aussi de retracer la musique d'un certain Robert Carron, un ami luthiste parisien de Maisonneuve dont les compositions sont jusqu'ici introuvables. La tâche est difficile car la musique française pour luth du 17ème siècle est encore mal connue. Beaucoup de partitions et de documents ont été disséminés au moment de la Révolution. Mais grâce à son site internet et à ses contacts français, Robert Derome a bon espoir d'être en mesure de recréer bientôt une soirée musicale comme au temps de Maisonneuve.

Collaborations

BACH Agnès, Bibliothécaire-adjoint, Service du livre ancien, Service interétablissements de coopération documentaire de Toulouse, Réseau des Bibliothèques des Universités de Toulouse, au sujet de la dispersion de la bibliothèque des Pères de la doctrine chrétienne.

BAZIN Geneviève, bibliothècaire, collections spéciales (livres rares), bibliothèques des lettres et sciences humaines, Université de Montréal.

BIMBENET-PRIVAT Michèle, conservateur, Archives nationales, Paris, pour sa collaboration aux recherches sur le luthiste Robert Carron (Caron).

BUSSIÈRES Sœur Nicole rhsj, archiviste, maison mère des Religieuses hospitalières de Saint-Joseph, Montréal, pour la correspondance de Louis Tronson.

CARDIN Michel, luthiste, département de musique, Université de Moncton, sans l'amitié duquel ce site et ce projet de concert n'existeraient pas.

COUSIN Jacques, président du Comité Maisonneuve à Neuville-sur-Vanne en Champagne près de Troyes.

COUTURIER Sonia, Centre canadien d'architecture, Montréal, pour sa collaboration aux recherches sur Photo Electrotype Engraving Co. New-York.

CRAWFORD Tim, musicologue du luth, Music Department, King's College, Strand, London, sur « Jehan Basset » et Marin Mersenne.

DELISLE André, directeur du Musée du Château Ramezay qui veille à l'organisation du concert du luthiste Michel Cardin durant la fin de semaine du 19-20 mai 2001 autour du thème de La pratique du luth par le premier gouverneur de Montréal Paul Chomedey de Maisonneuve (1612-1676).

DUBOIS Paul-André, historien de Québec, pour les informations concernant l'utilisation du luth par les missionnaires, Jean de Poutrincourt et celles concernant le luthiste Jean Basset père du notaire montréalais Bénigne Basset.

FERNANDEZ-SACCO Dr. Ellen, Postdoctoral Fellow, Bain Center for Research on Gender, 3415 Dwinelle Hall, University of California, Berkeley, for her contribution on Photo Electrotype Engraving Co. New-York.

GAGNON François-Marc, directeur, Institut de recherches en art canadien Gail et Stephen A. Jarislowsky (Director and Chair, Gail and Stephen A. Jarislowsky Institute for Studies in Canadian Art), Université Concordia, Montréal, sur l'historiographie et les portraits de Maisonneuve.

GALLAT-MORIN Élisabeth, musicologue, Montréal, pour sa très généreuse collaboration de sources, de références et de transcriptions sur l'histoire du luth en Nouvelle-France.

GOY François-Pierre, conservateur à la Bibliothèque nationale de France, pour sa très généreuse et savante contribution sur le luth et les luthistes en France.

GROSDOIT-ARTUR Hervé, pour son aide aux recherches à Troyes.

GROULX Patrice, chercheur postdoctoral à l'IREP sous la direction de Gérard Bouchard sur: Benjamin Sulte et les débuts de la commémoration au Canada. À propos de ce chercheur voir Google.

JUNEAU Madeleine, directrice de la Maison Saint-Gabriel, qui nous a accueilli pour faire des photographies du luthiste Michel Cardin dans le cadre enchanteur de la maison du XVIIe siècle de Marguerite Bourgeoys, l'une des principales collaboratrices de Maisonneuve, lieu qui servira de cadre au lancement concert du volume 9 du Manuscrit de Londres par Silvius Leopold Weiss le 17 octobre 2000 avec une conférence de Jacques Lacoursière.

KAREL David, professeur d'histoire de l'art, département d'histoire, Université Laval, Québec, pour sa collaboration concernant l'artiste Paul-Louis Morin.

LANGLOIS Roger, professeur émérite de l'École Polytechnique de l'Université de Montréal, pour le calcul des dimensions approximatives de la chambre de Maisonneuve d'après les données contenues dans l'inventaire après décès.

MAILLARD Jean-Paul, chercheur en généalogie, sacristain de la paroisse Saint-Étienne-du-Mont, pour sa collaboration aux recherches dans les archives de cette paroisse et auprès de la Société historique et archéologique du Ve arrondissement de Paris.

MÉNAGE Jenny, étudiante au baccalauréat en histoire de l'art, Université du Québec à Montréal, engagée comme adjointe de recherche à l'été 2000 pour travailler sur la gravure à Montréal entre 1880-1885 afin d'identifier l'auteur du portrait de Paul Chomedey de Maisonneuve publié dans Sulte 1882-1884.

MOSSER Françoise, conservateur général du patrimoine chargé du Minutier central, Archives nationales de France, Paris, avec l'aide de Guillaume NAHON, pour leur collaboration aux recherches sur Robert Carron et les Pères de la doctrine chrétienne aux Archives nationales.

NADEAU Luis, www.photoconservation.com, Fredericton, NB, Canada, pour sa collaboration aux recherches sur Photo Electrotype Engraving Co. New-York.

NORMAND Sylvio, Professeur, Faculté de droit, Université Laval, Québec, pour ses recherches et publications concernant les éditeurs-libraires montréalais de la famille Wilson.

PERREAULT Stéphane.-D., étudiant au doctorat en histoire à l'université McGill, pour son expertise sur le Fonds A.-Léo Leymarie et l'inventaire après-décès de Paul Chomedey de Maisonneuve.

RUDDY Martin, Services de référence et d'information, Bibliothèque nationale du Canada, Ottawa.

SPARR Kenneth, Nynashamn, Suède, pour l'accès à ses connaissances et documentations sur le luth et son histoire.

VAAST Corinne, historienne, Paris, pour sa collaboration exceptionnelle et généreuse aux recherches sur le luthiste Robert Carron (Caron) et les Pères de la doctrine chrétienne.

WILSON Claude, Wilson & Lafleur, 40 rue Notre-Dame est, Montréal, pour sa collaboration aux recherches sur l'éditeur Thomas L. Wilson.

 

informations sur les portraits de luthistes
utilisés comme boutons sur ce site web

A late 1630's portrait that might be Jacques Gaultier, by Jean de Reyn.
FAUCHIER Laurent (attribué), France 3e quart 17e siècle, PORTRAIT D'HOMME JOUANT DU LUTH, PORTRAIT PRÉSUMÉ D'IMBERT GREFFIER AU PARLEMENT D'AIX, huile sur toile, 123 x 97,5 cm, Paris, musée du Louvre, don 1925, RF 2472. Appartenances : David-Weill David. Exposition : Marseille, 1861. Bibliographie : C.P.I. 260.

 

Votre collaboration est bienvenue.

 

web Robert DEROME

La pratique du luth en Nouvelle-France