L'ancien ostensoir de Bécancour peut révéler l'apparence problable de l'ostensoir de 1681-1682 attribué à Pierre Loir (1628-1700)

Les vestiges conservés de l'ostensoir de 1681-1682 permettent d'en déduire certaines caractéristiques. La plaque actuelle montre l'ancien dessous concave du pied dont la forme a été rendue convexe afin d'en préserver et montrer les poinçons lors de son insertion sur le nouveau soleil vers 1891. Ce sauvetage des poinçons n'aurait pas été possible si cette base avait été rectangulaire comme certains ostensoirs de cette époque, ou bien lourdement ouvragée comme les autres ostensoirs connus des orfèvres de la dynastie Loir, soit Nicolas (1624-1679) et Jean-Baptiste (maître en 1689, décédé en 1716). En effet, ces poinçons auraient été oblitérés lors du martelage nécessaire à ces opérations. Jean-Baptiste a cependant réparé un ostensoir Anonyme de 1672-1679 avec une base simple et peu ornée similaire à celle du ciboire conservé par les hospitalières. Notons que la seconde frise ciselée sur la base a été ajoutée à Québec par François Ranvoyzé à la fin du XVIIIe siècle de même que la croix surmontant le soleil.

Anonyme, Paris, 1672-1677, réparé par Jean-Baptiste Loir vers 1789-1716 (les poinçons qui ont été burinés avaient été relevés en dessin par Gérard Morisset), décor ajouté par François Ranvoyzé vers 1771-1817, Ostensoir, fabriqué pour l'église de Bécancour, déménagé à Sainte-Gertrude de Nicolet, aujourd'hui conservé dans la Collection Birks au Musée des beaux-arts du Canada. Photo Robert Derome.
Attribué à Pierre Loir (1628-1700), Paris, Ancienne base de l'ostensoir donné par Madame de la Basme, transformée et intégrée à l'arrière du soleil vers 1891, fabriquée entre le 7 novembre 1681 et le 10 juillet 1682, argent, doré vers 1891, Montréal, Religieuses hospitalières de Saint-Joseph. Photo Gilbert Langlois.

Les vestiges-reliques de l'ostensoir de Pierre Loir donné en 1681-1682 par Madame de la Basme à Judith Moreau de Brésoles pour les Hospitalières de Saint-Joseph de Montréal.
web Robert DEROME