web Robert DEROME
Les sources iconographiques
des portraits fictifs du père jésuite Jacques Marquette


1904 Cyrus Edwin Dallin

Photo source :
St. Louis Public Library.

Photo source :
Bennitt 1905 (web, p. 27).

Photo : nypl.org.

D'après Nelson 2012 (p. 15-16), cette sculpture en staff (plâtre armé), par Cyrus Edwin Dallin, n'a pas été coulée en bronze et n'est connue que par la photographie ; elle cite une critique d'art de 1904 qui la décrit.

Elle faisait partie de la très importante Louisiana Purchase Exposition - The 1904 St. Louis World's Fair, tout comme l'icône de McNab (voir 1904 St. Louis), ainsi que « other explorers, including DeSoto, Jolliet, Daniel Boone and Lewis and Clark (Nelson 2012, p. 15). » Bennitt 1905 (web) en reproduit une image sur son socle, ainsi que celle d'une scupture de Jolliet à cheval par Phimister A. Proctor (ci-dessous).

Elle est très intéressante par sa morphologie inusitée et son mouvement. La tête, repliée vers l'arrière, ne laisse voir que le bas de son visage imberbe en contre plongée, mais on distingue ses cheveux. Le bras droit est levé très haut et tient une croix pointée vers le ciel. La soutane est mal boutonnée, démontrant la futilité des oeuvres terrestes. Et la cape est grande ouverte, illustrant un grand mouvement de passion religieuse. Cette forte volonté de montrer la puissante foi de Marquette, ainsi qu'un certain délabrement vestimentaire, prépare le terrain pour 2005 Knepper.

Photo source : Bennitt 1905 (web, p. 31).

 

web Robert DEROME