Pierre-Louis MORIN (1811-1886)
créateur d'images archéologiques mythiques

par Robert DEROME

Attribué à Pierre-Louis Morin (1811-1886), gravé chez Photo Electrotype Engraving Company New-York, Portrait de Paul Chomedey de Maisonneuve, vers 1882, gravure, Sulte 1882-1884, pour la référence voir la table de concordance.

Dessin de Pierre-Louis Morin (1811-1886) gravé par George Bishop & Co. photo-litho-graveur (vers 1838 - après 1894), Le Fort..., reconstitution hypothétique, vue en trois dimensions à vol d'oiseau, du fort de Ville-Marie au XVIIe siècle (Morin 1884).

Dessin de Pierre-Louis Morin (1811-1886) gravé par George Bishop & Co. photo-litho-graveur (vers 1838 - après 1894), C. Résidence de Mr de Chomedey Sr de Maisonneuve, premier Gouverneur de Montréal, bâtie en 1652, et occupée en 1659 par quatre prêtres missionnaires du Séminaire de St. Sulpice de Paris, qui arrivèrent à Montréal en 1657, reconstitution hypothétique tirée de Morin 1884, Montréal, vue à vol d'oiseau, de 1645 à 1650.

Merci à Louise Trudeau, du groupe Nouvelle-France sur Facebook, pour ce commentaire... « La maison illustrée n'appartenait pas à Maisonneuve. Il s'agit du premier séminaire des sulpiciens édifié en 1659 rue Saint-Paul devant la place Royale. En fait, elle a hébergé Maisonneuve avant son départ de la colonie. De là peut venir l'erreur. C'est la conclusion de Robert Lahaise, que je partage, dans son ouvrage Les édifices conventuels du Vieux Montréal (p. 224 et suivantes). »

Ce site web est issu de la conférence prononcée le 4 novembre 2005 dans le cadre du Colloque Historiographie de l'histoire de l'art au Québec, Premières pages (avant 1925), organisé sous la direction de Laurier Lacroix à l'Université du Québec à Montréal.

web Robert DEROME