Ptolemy Ptolémée

Ptolemaeus

2nd Century A.D. - IIe siècle après J.C.

Iconography of Ptolemy's Portrait
Iconographie du portrait de Ptolémée

circa 1273-1325 Clermont-Ferrand
vers 1273-1325 Clermont-Ferrand

images to get I images à obtenir

Attributed to Jean ou Pierre des Champs, Ptolemy pointing to the stars, circa 1276-1325, Clermont-Ferrand, Cathedral, north transept gable.

Attribué à Jean ou Pierre des Champs, Ptolémée pointant vers les étoiles, vers 1276-1325, Cathédrale de Clermont-Ferrand, gable du transept nord.

Photo et détails Neurdein.

Une grande partie des travaux d'architecture sont réalisés par Jean des Champs entre 1273 et 1286 (Ranquet 128, p. 13). Ils sont poursuivis par son parent Pierre des Champs qui quitte le chantier vers 1325. Ranquet lui attribue : « l'achèvement du choeur, les mur orientaux du transept, le rez-de-chaussée de ses autres cloisons et celui de la première travée de la nef (Ranquet 128, p. 16-18. »

« Au rez-de-chaussée, le milieu de la façade nord est occupé par une porte double largement ébrasée et ouverte sous un arc en tiers-point dont les quatre voussures, composées de gorges et de tores amincis, étaient garnies de statuettes enlevées en 1794. De chaque côté de l'ébrasement, prolongé au delà des voussures jusqu'à l'affleurement des tours, est meublé de deux rangs de niches vides, portées sur des colonnettes.

« Un trumeau aux fleurs de lys mutilées divise la porte en deux baies et sous un dais, aujourd'hui brisé, portail Notre-Dame-de-Grâce. Au-dessus est le tympan nu actuellement, mais sur lequel se voit encore la trace des statues. Il y avait là, dit dit Audigier, un groupe de cinq personnages : à droite la Vierge accompagnée d'un ange, à gauche un saint encore avec un ange et au milieu le "Fils de l'Homme" assis sur le trône du Jugement. Cette dernière statue est conservée au musée. Elle est en pierre blanche et d'une belle facture. (Photo Bréhier.)

« Au-dessus des voussures de la porte s'élève un grand gâble dont les rampants étaient primitivement ornés de crochets : les amorces sont encore visibles. Son tympan porte au centre une rose à six lobes accostée d'un trèfle dans les écoinçons et d'une petite rose également à six lobes au sommet. Au milieu, un pélican se déchire les flancs pour nourrir sa nichée, tandis que dans la première sont disposés au centre et dans chaque lobe les Arts libéraux. De chaque côté s'élève légère une niche surmontée d'un joli clocheton sous lequel s'abrite une statue en pierre blanche (Ranquet 1928, p. 15-18, 79-81). »

 

Collaboration

DAVIS Michael T., Professor of Art History, Department of Art, Mount Holyoke College, South Hadley (Massachusetts) U.S.A.. (Texts and photos to come.)
MONTCHALIN Véronique de, Professeur d'histoire-géographie, formateur IUFM, chargée du service éducatif du musée des Beaux-Arts de Chartres et du service éducatif du Patrimoine de la DRAC Centre (Direction Régionale des Affaires Culturelles Région Centre). La cathédrale de Chartres, expression d'une religion.
TRUFFA Giancarlo, Milan.
 

Web

Directions Régionales des Affaires Culturelles, Région Auvergne.
 

Biblio

DAVIS Michael Trabue, The Cathedral of Clermont-Ferrand, History of its construction, 1248-1512, Ann Arbor (Michigan, U.S.A.), London (England), University Microfilms International, 1980, 3 vol., XXXVI-905 f., ill., 22 cm. [Diss. : Philosophy (History of Art) : University of Michigan, 1979, Reprod. em fac.sim. à partir d'un microfilm].
RANQUET H. du, La cathédrale de Clermont-Ferrand, Paris, Henri Laurens éditeur (Petites monographies des grands édifices de la France), 1928, 115 p..
 
mise à jour le 31 janvier 2001

Ptolemy Ptolémée

Ptolemaeus

web Robert DEROME