web Robert DEROME

 Avis de recherche: sculpture Notre-Dame de Bon Secours de l'église de Champlain

Le 28 avril 1999

Je cherche à retracer la statue de Notre-Dame de Bon Secours, sculptée avant 1742, qui ornait au 18e et au 19e siècle la façade de la deuxième église (1697) et de la troisième église (1806) de Champlain, près de Trois-Rivières.

En 1878, lors de la démolition de la troisième église, la statue fut placée sur un tertre au cimetière. Une photographie en avait été prise, c'est une partie de cette photo qui est ici reproduite.

À l'aide d'une photographie de l'ancienne église, où la statue est à sa place, j'ai l'impression qu'elle devait mesurer environ quatre (4) à cinq (5) pieds.

Cette statue a été vendue entre 1917 et 1933 à un collectionneur de Montréal. En 1933, l'abbé Hamelin écrivait qu'elle s'est retrouvée dans "un musée dont est bien fier un ingénieur montréalais." Malheureusement, cette vente (ou donation??) ne figure dans aucune pièce d'archives de la paroisse, ce qui nous empêche d'identifier ce collectionneur ou ce musée.

Qu'est-ce qu'il y avait comme musée à cette époque à Montréal? Le Château Ramesay? le Château Dufresne? le Musée McCord?.

J'habite moi-même à Champlain et nous préparons une petite exposition historique pour les visiteurs de l'église cet été. C'est une très belle église, les amateurs d'histoire de l'art en sont toujours agréablement impressionnés: un Coypel, un Frère Luc, un Berczy, deux ex-voto anonymes, les fresques de Meloche, les sculptures de François Normand, etc. L'église date de 1879, c'est la quatrième église de Champlain et aucune des précédentes n'a été incendiée, de sorte qu'une partie du patrimoine artistique a été conservée.

Veuillez faire parvenir toute information pertinente au soussigné.

Merci de vos précieuses collaborations.

René Beaudoin

La tête est retrouvée

Le 13 août 2001
Photo Claude Durand

Bonne nouvelle: nous avons retrouvé une partie de la statue de Notre-Dame de Bon Secours qui était à Champlain dès avant 1687. Il n'en reste que le buste qui était conservé au Château Ramezay. La pièce nous a été prêtée pour un an et nous l'exposons actuellement dans l'église, dans le cadre d'une exposition intitulée Quatre siècles de sculpture religieuse à Champlain. En plus des objets qui sont exposés en permanence dans l'église, nous avons ajouté deux objets: la tête de Notre-Dame-de-Bonsecours et une porte de tabernacle de François Normand.

C'est Claude Payer, du Centre de conservation du Québec, à qui j'avais envoyé la photographie en avril 2000, qui s'était rappelé l'avoir vu au Château Ramezay. C'est Josée Grandmont, la directrice du Musée des Ursulines de Trois-Rivières qui m'avait donné le nom de Monsieur Payer. Comme la tête était dans une caisse non identifiée et compte tenu du personnel réduit au Château Ramezay, il nous a fallu attendre à mai 2001 pour en avoir la confirmation de la part du Château Ramezay. Les dossiers du Château Ramezay ne contenaient aucunes informations sur cette tête de statue alors non identifiée. Nous sommes allés cherché la tête en juin 2001. Merci au Château Ramezay!

Compte tenu de l'essence de bois, il s'agit d'une oeuvre canadienne.

Ci-joint une photographie de cette tête.

Merci beaucoup, Robert, pour avoir diffusé ma demande dans ton site internet. Je n'ai pas eu d'informations supplémentaires par le biais de cette page web mais ça valait la peine d'essayer. Merci de l'intérêt que tu as porté à cette recherche, ce fut un bel encouragement pour nous trois qui formons le comité de conservation et de mise en valeur de l'église Notre-Dame-de-la-Visitation de Champlain.

Au plaisir,

René Beaudoin

voir aussi cette page web
sur le patronage de Notre-Dame de Bon Secours

 

Page créée le 28 avril 1999

web Robert DEROME

 haut de page