Gravures dans l'Histoire des Canadiens-Français

Benjamin Sulte

Lévis, François de (1719-1787)

par Mélanie Carle, étudiante,
baccalauréat en histoire de l'art, Université du Québec à Montréal,
décembre 2001.

 

L'ouvrage de Benjamin Sulte, l'Histoire des Canadiens-Français, regroupe plusieurs gravures dont deux ont suscité mon attention. Les portraits de François de Lévis ainsi que celui de Tecumseh. Pour approfondir mes connaissances sur ces deux personnages historiques, j'ai concentré ma recherche sur leur identité et sur la provenance des gravures illustrées. Je vous présenterai dans mon travail une bibliographie résumée de François de Lévis ainsi que celle de Tecumseh et des renseignements pertinents de la gravure que j'ai pu trouver sur le portrait de Tecumseh tout au long de ma recherche. Je vous expliquerai brièvement dans leur bibliographie comment ces deux personnages historiques ont contribué à l'évolution du Canada.

François-Gaston, duc de Lévis est né le 20 août 1719 en France et est décédé le 26 novembre 1787 dans son pays natal. Il commence sa carrière dans l'armée dès son adolescence. Le 25 mars 1735, il reçoit une commission de lieutenant en second dans le régiment de la marine et le 3 juin il est promu lieutenant. À 17 ans il est capitaine, puis vers 1747, alors âgé de 27 ans, il devient colonel surnuméraire et continue jusqu'à la fin de la guerre à titre d'aide-major général des logis. Courageux, brillant et noble sont les mots qui définissent le mieux l'officier qu'il était. Sa compétence et son sang-froid lui valu une excellent réputation. Comme le disaient ses aïeux : « Aide Dieu au second Chrétien Lévis ! ».

Anonyme, Lévis, François de (1719-1787), gravure, Sulte 1882-1884, pour la référence voir la table de concordance.

Le 18 mai 1756, Louis XV désigne François de Lévis pour combattre en second sous les ordres du marquis Montcalm en Nouvelle-France. Au mois de juillet, une puissante armée s'ébranle, moitié par eau, moitié par terre, en suivant les rives du lac. Nommé commandant de ce dernier corps, Lévis participe à la belle victoire du 9 août. L'armée française s'échelonne le long du Saint-Laurent de Québec à la rivière de Montmorency, et c'est à Lévis que Montcalm confie la défense des abords de la chute. Le poste est périlleux, mais Lévis, plus jeune et plus robuste que son général, s'acquitte de sa tâche avec une étonnante activité, et il remporte la bataille de la rivière de Montmorency.

Le 13 septembre 1759, l'armée française perd la bataille sous la mauvaise décision de Montcalm, d'attaquer avant même d'avoir réuni toutes ses forces. Après la livraison de Québec aux Anglais, Lévis prépare sa revanche à Montréal. Il souhaite reprendre Québec le plus tôt possible. Malgré tout, Lévis entretient une correspondance très professionnelle avec son adversaire James Murray. Ainsi, les blessés français sont bien soignés à Québec. Lévis va même jusqu'à donner des médicaments contre le scorbut à l'armée britannique et en retour, James Murray lui envoie un fromage du Cheshire.

« Tel fut le digne couronnement de cette expédition de Québec qui a immortalisé le nom de Lévis et jeté sur nos derniers malheurs un tel reflet de gloire, qu'ils ressemblent à un triomphe. Ce soulèvement d'un peuple désespéré, courant sous les drapeaux avec sa dernière bouchée de pain, est aussi touchant que sublime. Heureux celui qui compte un ancêtre parmi de tels héros (Casgrain 1931) ! »

François de Lévis réessaiera de reprendre Québec en se battant l'âme au cœur, mais lorsque la guerre de sept ans sera terminée, l'Angleterre restera gagnante. En 1763, le Traité de Paris met fin à la guerre et le Canada est cédé à l'Angleterre.

« Avec ce beau et vaste pays, la France perd soixante-dix mille âmes, dont l'espèce est d'autant plus rare que jamais peuples n'ont été dociles, aussi braves et aussi attachés à leur prince. » (Vaudreuil)

Après la guerre, Lévis se retire et est nommé gouverneur de l'Artois. Il reçoit le bâton de maréchal de France le 13 juin 1783 et l'année suivante, il est devenu duc. Pendant la guerre de l'indépendance américaine, il correspond avec son vieil adversaire James Murray tout en lui rendant des services. François-Gaston, duc de Lévis est un grand homme respecté de tous. Il est maître dans l'art de bien vivre avec tout le monde et la relation qu'il entretenait avec James Murray en dit long !

E. Trochsler d'après un tableau appartenant à la galerie de M. le comte Raimond de Nicolay, Le maréchal de Lévis, huile sur toile, 71,5 x 58,2 cm, Montréal, Musée du château Ramezay, MCR1998.1522.
 Anonyme, François-Gaston, duc de Lévis, reproduction photographique d'une oeuvre non identifiée, Lejeune 1931, tome II, face à la p. 148.

Autres oeuvres repérées

Collaboration de Robert Derome. Source : Artefacts Canada.

Anonyme 1762, François  Gaston, Marquis de  Lévis, Reproduction, Papier Collé sur carton-support, Sceau, SME, Archives Séminaire de Québec, S1993-16321-000-000, Musée de la civilisation.

Anonyme 1775-1825, Levis  Francois  Gaston, duc de 13 Juin 1783 Marechal de france +1787, Print Intaglio, Ink Paper, McCord Museum of Canadian History / Musée McCord d'histoire canadienne, M3795.

Anonyme, François Gaston Duc de  Lévis, print / estampe, National Archives of Canada / Archives Nationales du Canada.

Haudebourt, Mme 1800-1850, Francois  Gaston Luc de  Levis, Print Intaglio, Ink Paper, McCord Museum of Canadian History / Musée McCord d'histoire canadienne, M3477.

Porreau, Jules, C. Gavard, 1800-1899, Duc de  Lévis, « Lévis  François  Gaston, Duc de, 13 juin 1783, Maréchal de France 1787 », print / estampe, engraving, National Archives of Canada / Archives Nationales du Canada.

Porreau, Jules, Levis  François  Gaston, duc de, print / estampe etching wove paper, National Archives of Canada / Archives Nationales du Canada.

Porreau, J. 1800-1825, Francois  Gaston, Duc de Levis, Print, Intaglio, Ink Paper, McCord Museum of Canadian History / Musée McCord d'histoire canadienne, M1197.

Sulto [sic], B., François  de  Lévis Commandant en second dans Montcalm [sic], Estampe Reproduction intaglio, Encre, Papier lustré, Musée de la civilisation, S1993-16320-000-000.

 

Bibliographie complémentaire

Laviolette, Guy, Francois-Gaston, duc de Lévis, 1720-1787, Québec, Gloires Nationales, 1945, 32 pages.

 

web Robert DEROME

Gravures dans l'Histoire des Canadiens-Français de Benjamin Sulte